Flash Infos

Parlement : Benkirane et ses promesses aux Marocains du monde

Généralisation du RAMED aux MRE et leur représentation dans les instances élues sont deux promesses que Benkirane voudrait mettre en œuvre. Mais sont-elles dans ses cordes?

Abdelilah Benkirane

La séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale à la Chambre des Conseillers a été marquée par une polémique entre le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le chef du groupe PAM, Hakim Benchemmas. Celui-ci a accusé les ministres PJD d’exploiter leurs visites à l’étranger à des fins partisanes; visites financées par l’argent des contribuables!

Benchemmas accuse

Le chef du groupe PAM, lors de cette séance normalement consacrée à la situation des ressortissants marocains à l’étranger (RME), a en effet tiré à boulets rouges sur les ministres de Benkirane qu’il a accusés -documents à l’appui, dit-il- de travailler à travers le monde en utilisant l’argent de l’Etat pour de prétendues missions officielles qui versent dans l’activité partisane. Cela veut dire en clair que les ministres utilisent leurs déplacements à des fins partisanes.
El Habib Choubani, ministre PJD chargé des relations avec le Parlement, a été accusé haut et fort par Benchemmas d’avoir profité de sa visite à Istanbul pour chapeauter la nomination de son fils à la tête de l’Organisation des étudiants marocains en Turquie; ce qui n’a pas été du goût du chef de gouvernement. En effet, celui-ci n’a pas laissé passer l’occasion pour défier le PAMiste de présenter la moindre preuve de ce qu’il avançait. Ironisant, Benkirane a lancé: «Si le fils de Choubani a été choisi à la tête d’une instance des étudiants marocains en Turquie, c’est parce que, comme on dit, «Ibn al ouazza aouam» (le fils de l’oie est bon nageur). Ceux qui te fournissent en informations doivent le faire de façon précise. Et s’il s’avère que Choubani a détourné une mission gouvernementale à des fins personnelles, il démissionnera de son poste. Sinon, c’est vous qui devrez démissionner!».

80% des MRE en Europe

S’adressant aux Marocains du monde, le chef de gouvernement a précisé que ce qui «nous lie à nos frères résidant à l’étranger, ce n’est guère l’argent qu’ils envoient à leurs familles ou à la patrie. Notre relation, c’est le devoir de tout mettre en œuvre pour leur venir en aide». Benkirane a en outre rappelé que les RME ont vu leur nombre se multiplier: de 1,7 million de personnes, ils sont actuellement 4,5 millions. C’est une communauté jeune, avec 70% ayant moins de 45 ans. 80% des MRE se trouvent en Europe et 19% sont titulaires du Bac + 5.

Les promesses de Benkirane

Finalement, la dernière séance mensuelle au parlement a été sans surprise. Majorité et opposition se sont évertuées à servir un plat réchauffé. Et pour accrocher l’auditoire, Benkirane a lancé que le gouvernement s’est engagé à généraliser le régime d’assistance médicale (RAMED) aux Marocains résidant à l’étranger. Il a ainsi remis un vieux débat sur la table, annonçant également de veiller à la représentation des MRE dans les instances élues. Pour ce faire, une révision des lois électorales s’impose. Le débat sur cette représentativité risque d’être houleux.

Voir aussi

Le dialogue inter-libyen, une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan

Le dialogue inter-libyen, une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan

Les résultats du dialogue inter-libyen tenu récemment à Bouznika, au Maroc, représentent une étape importante …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.