L’UNESCO, invitée d’honneur de la 29e édition du « SIEL 2024 »

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) sera l’invitée d’honneur de la 29e édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) 2024, qui se tiendra à Rabat, du 10 au 19 mai, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette édition verra la participation de 743 exposants représentant 48 pays, ont annoncé vendredi, les organisateurs, lors d’une conférence de presse tenue à la Bibliothèque nationale et consacrée à la présentation de cette 29ème édition du SIEL.

Quelque 241 activités culturelles rythmeront les journées du salon, avec un programme riche et diversifié comprenant des conférences axées principalement sur des thèmes tels que l’Afrique multiple, les profils et les images, l’écriture du genre féminin et masculin, ainsi que les médias et la technologie, avec la participation d’une pléiade d’écrivains, d’intellectuels et de poètes marocains et étrangers.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a indiqué que cette manifestation culturelle couronnée de succès lors de ses différentes éditions, connaît une grande affluence et reflète l’intérêt que portent les Marocains au livre et à la culture en général, notant que cet événement est ouvert à des éditeurs représentant toutes les régions du Royaume.

Concernant le choix de l’UNESCO en tant qu’invitée d’honneur de la 29ème du SIEL, M. Bensaid a noté que ce choix reflète “l’excellence des relations entre le Royaume et cette organisation onusienne”, notant que le partenariat entre les deux parties couvre de multiples domaines tels que l’éducation, les industries culturelles et créatives, l’archéologie et le patrimoine immatériel.

Les fous de Mawazine

Le ministre a, par ailleurs, souligné que l’UNESCO, qui a désigné Tanger comme ville-hôte mondiale de la Journée internationale du jazz 2024, qui sera célébrée le 30 avril dans plus de 190 pays, reconnait le rôle que jour le Maroc sur le plan culturel et les programmes mis en œuvre par le Royaume dans ce domaine.

Ce Salon, a-t-il conclu, constitue une occasion pour développer l’action culturelle, promouvoir la lecture, et démocratiser la culture.

Pour sa part, le représentant de l’UNESCO pour le Maghreb, Eric Falt, s’est félicité du choix portée sur l’organisation onusienne en tant qu’invitée d’honneur du Salon “pour son engagement en faveur de la littérature, de l’éducation, de la diversité culturelle et du dialogue interculturel”.

L’espace de l’UNESCO au Salon sera un espace vitrine de 150 m² comprenant une agora centrale, un espace lounge, une vitrine d’exposition, un espace jeunesse et lecture et un espace découverte, a-t-il poursuivi.

M. Falt a, de même, annoncé que le thème général “Ensemble avec nos différences”, a été choisi pour mettre en avant la force et l’importance de la diversité culturelle et de l’inclusion dans la promotion du dialogue interculturel, l’éducation, le développement durable et l’intelligence artificielle.

Palmyre : Nouvelle reconquête

Une attention particulière sera spécialement accordée aux jeunes pour porter cet idéal vers les générations futures, incarnant ainsi l’espoir et la promesse d’un monde où chaque voix compte, a-t-il noté, ajoutant qu’il sera procédé également au lancement de la publication trilingue “Les balades de Nour”, une exploration du patrimoine marocain pour les enfants grâce à l’appui de la Fondation BMCE Bank pour l’Education et l’Environnement, et du Rapport sur l’état de préparation à l’Intelligence artificielle au Maroc.

Pour sa part, le Vice-Président du Conseil de la Région Rabat Salé, Aziz Al Hilali, a passé en revue les perspectives du partenariat fructueux entre le secteur ministériel et cette instance élue, dans le cadre des efforts visant à ériger Rabat en une capitale culturelle par excellence, et consacrer la culture en tant que véritable levier de développement.

A l’instar de l’édition précédente, le 29ème SIEL offrira un espace au conseil régional pour célébrer la reconnaissance de l’art du Malhoun comme Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’UNESCO, a-t-il dit, mettant l’accent sur la richesse et le rayonnement de la culture marocaine.

 Il a, par ailleurs, mis en exergue l’appui du Conseil aux écrivains en herbe dont les livres sont édités par le Conseil en arabe, en amazigh et en français.

LR/MAP

,

Voir aussi

Essaouira,Bayt Dakira

Essaouira | Appel depuis “Bayt Dakira” à ériger la diversité culturelle en catalyseur de paix

L’impératif d’ériger la diversité culturelle au rang de catalyseur de paix, a été mis en …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...