Le programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024, un chantier Royal ayant changé considérablement les paysages de la ville

Le programme de développement urbain de la ville d’Agadir 2020-2024 est un chantier Royal qui a changé considérablement les paysages de la ville, ce qui s’est reflété positivement sur la vie quotidienne des citoyens, a affirmé, le Président du Conseil communal d’Agadir, Aziz Akhannouch.

S’exprimant lors de la 11ème réunion du comité de supervision et de suivi dédiée à la présentation du bilan dudit programme, M. Akhannouch a fait savoir que ce programme a contribué à la promotion de l’attractivité touristique et économique de la ville, notant que la coordination et la convergence entre l’ensemble des acteurs, tous rôles confondus, constitue une condition sine qua non pour la mise en œuvre des différents projets programmés.

Il a également précisé que ce programme, auquel SM le Roi Mohammed VI accorde une attention particulière, a atteint une étape cruciale exigeant une détermination renouvelée et une adhésion continue, en vue d’accomplir toutes les composantes de ce chantier, appelant au respect strict des délais et des cahiers de charges.

Rappelant que la ville d’Agadir s’apprête à abriter de grands évènements internationaux, telle la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et la Coupe du Monde, avec les défis et challenges qui les accompagnent, M. Akhannouch a souligné la nécessité d’accélérer le réaménagement des alentours du grand stade d’Agadir ainsi que toutes les routes qui y mènent.

A cet égard, il a mis en avant plusieurs mesures, dont l’accélération des travaux de réaménagement de la route urbaine et sa liaison à l’aéroport dans les plus brefs délais en tant que première étape, puis l’achèvement de toutes ses tranches avant la CAN de 2025, en plus d’élaborer l’ensemble des installations sportives programmées dans le cadre du réaménagement de l’entourage du grand stade d’Agadir, notamment la piscine olympique et la salle couverte.

Maroc : Fortes inondations et faibles moyens

M. Akhannouch a, en outre, relevé que le conseil communal d’Agadir œuvrera sans relâche pour honorer tous les engagements, en allouant les budgets nécessaires au titre de l’année 2023, dont une bonne partie a été versée à des sociétés, ajoutant qu”‘il y avait une difficulté dans le versement de l’autre partie, nous sommes en cours de traitement de cette problématique en coordination avec les services spécialisés”.

De même, il a mis en avant l’importance accordée par le programme de développement urbain d’Agadir à la valorisation du patrimoine culturel amazighe de la ville, à travers une programmation et une série de projets incarnant l’identité amazighe de la région, notamment l’ouverture du musée amazigh, le musée “Timitar” et la mise à niveau de la Kasbah d’Agadir Oufela.

Pour sa part, le Wali de la région Souss-Massa, Saaid Amzazi, a affirmé que cette réunion, qui met en lumière le bilan de 46 mois passés après le lancement du programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024, marque la changement opéré dans l’opérationnalisation des composantes du programme, en passant de l’étape du lancement des projets à l’étape de leur livraison.

Nouvelle charte de l’investissement | Akhannouch préside une réunion interministérielle

M. Amzazi a également fait savoir que ce passage a été réalisé grâce à la mobilisation et l’adhésion totale des différents acteurs et partenaires financiers et institutionnels de ce projet Royal structurant.

Les composantes du programme de développement urbain d’Agadir 2020-2024, en cours de mise en œuvre conformément aux dispositions de l’article 7 de la convention cadre relative au financement et à l’opérationnalisation de ce programme signée devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 04 février 2020, comprennent 94 projets, d’un coût total de 7.371.420 dirhams.

Par ailleurs, selon un communiqué de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane, le bilan de l’exécution de ce programme englobe l’achèvement des travaux de 33 projets, de 709 millions de dirhams, la création et le réaménagement de plusieurs équipements et infrastructures, en plus de 40 projets secondaires d’un coût de près de 2.174.000 dirhams, ainsi que la construction, le réaménagement et l’entretien de plusieurs installations urbaines.

Le budget total des engagements approuvés par les maîtres d’ouvrages par intérim pour le programme s’élève à près de 6.083 milliards de dirhams, soit 82,5% du coût total dudit programme, précise la même source.

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc-UNESCO | Agadir abrite la 36e session du CIC-MAB

Maroc-UNESCO | Agadir abrite la 36e session du CIC-MAB

Les travaux de la 36e Session du Conseil international de coordination du Programme sur l’Homme …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...