Le Maroc représentera l’Afrique au Comité consultatif du Sommet alimentaire de l’ONU

Le Maroc représentera l’Afrique au Comité consultatif du Sommet alimentaire de l’ONU

L’ambassadeur, représentant permanent du à l’ONU, Omar Hilale, ainsi que le représentant permanent du Liberia, ont été désignés vendredi par le Groupe africain pour représenter le continent au Comité consultatif de haut niveau du Sommet des Nations-Unies sur les , qui sera organisé l’an prochain par le Secrétaire général de cette organisation, António Guterres.

Cette instance sera chargée de générer l’élan politique et opérationnel, en appui au processus préparatif piloté par l’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Sommet, Dr. Agnes Kalibata, du Rwanda.

Le Comité sera présidé par Mme Amina Mohammed, Vice-Secrétaire Générale des et sera constitué de deux représentants de chaque région, à savoir le et le Liberia pour l’; la France et l’Italie pour l’Europe de l’Ouest; la et les Émirats Arabes Unies pour l’Asie Pacifique; la Hongrie et la pour l’Europe de l’Est; ainsi que l’Argentine et Antigua et Barbuda pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

Cette désignation traduit l’expertise avérée, l’engagement et les avancées du Royaume, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en matière des questions liées à l’ génératrice d’emplois, à la sécurité alimentaire dans le continent africain, et au développement socio-économique durable et inclusif. Elle conforte le cheminement d’une série d’actions que le Royaume a entreprises sur la question du développement durable, l’action climatique, la protection de la biodiversité, la gestion de l’eau et la promotion des énergies renouvelables surtout pour les pays africains.

Lire aussi
Afrique | Le succès de l’industrialisation durable nécessite de combler plusieurs déficits

En outre, la nomination du Maroc traduit la confiance dont il jouit auprès des pays africains ainsi que le rôle leader qu’il joue sur la scène continentale et régionale dans le domaine de la sécurité alimentaire, marqué notamment par les accords bilatéraux signés dans ce domaine avec plusieurs pays africains lors des visites du Souverain sur le Continent.

L’alimentation joue désormais un rôle déterminant dans la réponse aux grands enjeux environnementaux, sanitaires et sociaux du monde. Le Sommet de l’ONU des devra créer un cadre politique et des outils pratiques pour concevoir les stratégies de transformation des et développer de nouveaux modèles de gouvernance alimentaires dans le monde à l’horizon de 2030.

Les personnalités désignées audit Comité devront faire preuve de leadership pour la promotion de l’agenda 2030 du développement durable et se chargeront de représenter les intérêts, les opinions et les préoccupations de leurs groupes régionaux, pour tenir un engagement multilatéral en faveur des systèmes alimentaires, en impliquant les opérateurs clés du monde scientifique et du secteur privé.

LR/MAP

Voir aussi

Parlement global,tolérance,paix,Dakhla

Mayara appelle à faire du Parlement global pour la tolérance et la paix une tribune en faveur de sociétés tolérantes

Le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara, a appelé jeudi à Rabat au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...