Dialogue entre les 3 religions monothéistes

Parce que Dieu est amour…

Dialogue entre les 3 religions monothéistes

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine et Sa Sainteté le Pape François, Chef de l’Eglise catholique

En 1985, le Pape Jean-Paul II avait effectué une visite officielle au Maroc, sur invitation de feu SM Hassan II. Cette visite était l’occasion de raffermir davantage les liens existants entre deux importantes institutions religieuses: la Papauté et la Commanderie des Croyants.

Trente-quatre ans après cette visite, Sa Sainteté le Pape François a été l’hôte prestigieux du Royaume, sur invitation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine.

C’est un accueil digne des grands qui a été réservé au chef spirituel de 1,3 milliard de catholiques que compte le monde. En effet, le Pape François a été chaleureusement et officiellement accueilli par le SM le Roi, le 30 mars 2019, à Rabat. Les deux discours prononcés, respectivement, par le Commandeur des Croyants et le Souverain pontife ont revêtu un caractère particulier, compte tenu de l’urgence de mettre en place une action commune, pour encourager le dialogue interreligieux qui peine, aujourd’hui, à être acté à cause de l’omniprésence de messages de haine véhiculés par les adeptes du fanatisme, du radicalisme et du renfermement religieux.

Outre le développement du dialogue interreligieux et des rapports entre Rabat et le Vatican, la question des migrants a également été au cœur des échanges que les deux Souverains ont eus, à l’occasion de la visite papale de deux jours dans le Royaume. Les villes de Salé et de Rabat, elles, se sont donné les moyens d’accueillir le Pape François, en grande pompe, dans un pays musulman qui veille à garantir la liberté de culte pour tous, sans discrimination, ni restriction.

Certes, les religions ont, depuis toujours, besoin de dialoguer pour s’accepter, mais surtout pour se comprendre et s’ouvrir les unes  sur les autres. Dans ce sens, les activités communes et intenses menées par les deux Souverains à Rabat ont fourni une preuve supplémentaire que les efforts fournis par le Maroc, en faveur d’un islam tolérant et ouvert, bénéficient d’un grand soutien de la part du Vatican.

Le Royaume est ainsi disposé à partager son expérience pour la mise en valeur des préceptes de l’islam tolérant et du dialogue entre les trois religions monothéistes. En adoptant cette attitude, sans pour autant se placer en donneur de leçons en matière de religion, le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, reste profondément convaincu que c’est en mettant en valeur les principes qui appellent à aimer son prochain et à s’entraider les uns les autres, qu’on pourra édifier un monde meilleur. Un monde où personne ne se sentira rejeté ou exclu à cause de ses convictions religieuses ou autres.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Thon rouge : Un business juteux

Thon rouge : Un business juteux

Que sait-on des thoniers marocains ? Comment sont répartis les quotas de thon rouge entre les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.