Flash Infos

Reportage : Visite historique au Maroc du Souverain pontife François

Reportage : Visite historique au Maroc du Souverain pontife François

34 ans après la visite du Pape Jean Paul II, le Souverain pontife, François, a effectué une visite officielle au Maroc, sur invitation de SM le Roi Mohammed VI.

Signe de bon augure que les Marocains ont apprécié à sa juste valeur, la pluie a été au rendez-vous, pour souhaiter la bienvenue à l’hôte du Royaume, le Pape François qui a été reçu officiellement et en grande pompe, à son arrivée à l’aéroport de Rabat-Salé, par SM le Roi Mohammed VI. Salué par des milliers de Marocains qui, trempés jusqu’aux os, ont fait fi de cette pluie salvatrice pour la saison agricole. Ils étaient là pour saluer l’illustre hôte du Souverain, sur le trajet long de plusieurs kilomètres, entre les deux villes chargées d’histoire.

Depuis l’annonce de la visite du Pape François au Royaume, les deux villes sœurs, Rabat et Salé, n’ont pas lésiné sur les moyens et ont mis le paquet pour être des plus attrayantes. Les maisons et les immeubles ont fait peau neuve, avec cette blancheur qui annonçait la couleur, celle de bienvenue et d’accueil chaleureux. Les murailles des deux cités ont été restaurées et des chantiers, telles des ruches d’abeilles, ont été ouverts, de jour comme de nuit et qui duraient tard la nuit, jusqu’à la veille de l’arrivée de l’illustre hôte du Roi et des Marocains. La visite de Sa Sainteté le Pape François était sur toutes les langues et les drapeaux flottaient partout.

C’est à bord d’une limousine que Sa Sainteté le Pape François et Amir Al Mouminine (Commandeur des croyants) SM le Roi Mohammed VI  ont fait le trajet entre Rabat et Salé, salués par des milliers de Marocains. Les applaudissements et les «zagharits» (youyous) en disaient long sur la chaleur de l’accueil réservé au Souverain et à son hôte, Sa Sainteté le Pape François.

L’esplanade de la Mosquée Hassan

On ne pouvait trouver meilleur site et cadre pour accueillir et fêter la visite officielle de l’illustre hôte du Souverain que l’esplanade de la Mosquée Hassan. Un site qui parle histoire et civilisation, où reposent deux illustres Rois, feu SM Mohamed V et feu SM Hassan II qui ont écrit de glorieuses pages de l’histoire ancienne et contemporaine du Royaume, relayés par SM le Roi Mohammed VI. C’est dans ce cadre que la Souverain a dit que cette Mosquée est un point de rencontre entre le fleuve Bouregreg et l’océan Atlantique et qu’elle est placée sur l’axe reliant la Mosquée Al Koutoubia à Marrakech et la Giralda à Séville, constituant un trait d’union spirituel, architectural et culturel. C’est précisément dans ce cadre que des milliers de Marocains et de fidèles des religions monothéistes ont ovationné un Roi qui les a admirablement surpris, véhiculant tout, en maîtrisant quatre langues, l’arabe, le français, l’espagnol et l’anglais -excusez du peu!-.

L’ignorance de l’autre 

Dans son Discours à l’esplanade de la Mosquée Tour Hassan, le Souverain a donné le ton. Les radicalismes, a dit SM le Roi, «qu’ils soient ou  non religieux, reposent sur la non-connaissance de l’autre, l’ignorance de l’autre, l’ignorance tout court». Il est temps, a précisé SM le Roi Mohammed VI «que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants». Et s’adressant aux jeunes de tous pays et de toutes les religions, monothéistes ou autres, le Souverain, avec aisance, forçant encore une fois l’admiration universelle, tant par la pensée que par le verbe, a lancé: «Ce que tous les terroristes ont en commun n’est pas la religion, c’est précisément l’ignorance de la religion». Et SM le Roi d’ajouter, pour expliciter ses propos: «… Car la religion est lumière, savoir, sagesse. Elle est également synonyme de paix, préconisant de substituer des combats plus nobles et sereins à la course en armement et autres folies». Et le Souverain de conclure: «Parce que Nous sommes respectivement Commandeur des croyants et Saint Père, Nous devons faire preuve d’idéalisme et de pragmatisme. Nous devons être réalistes et exemplaires».

Afin de lever toute équivoque et qu’«à bon entendeur salut», SM le Roi a été explicite: «Nous, Roi du Maroc, Amir Al Mouminine, Nous Nous portons garant du libre exercice des cultes. Nous sommes le Commandeur de tous les croyants. En tant que Commandeur des croyants, je ne peux parler de Terre d’Islam comme si n’y vivaient que des musulmans. Je veille effectivement au libre exercice des religions du Livre et je le garantis. Je protège les juifs marocains et les chrétiens d’autres pays qui vivent au Maroc».

L’appel à la Paix

Pour sa part, le Souverain pontife François a, dans son Discours, lancé un appel à la paix, à la solidarité et à la nécessité d’unir «nos efforts, pour donner une nouvelle impulsion à la construction d’un monde plus solidaire, plus engagé dans l’effort honnête, courageux et indispensable d’un dialogue respectueux des richesses et des spécificités de chaque peuple et de chaque personne». «C’est là un défi, a-t-il souligné, que nous sommes tous appelés à relever». Le Pape a appelé à un dialogue authentique «qui nous invite à ne pas nous sous-estimer, au respect de nos différences». Et de conclure: «Il est vrai que beaucoup reste à faire et le Maroc continue à être dans la Communauté internationale un exemple d’humanité pour les migrants et les réfugiés, afin qu’ils puissent être, ici comme ailleurs, accueillis avec humanité et protégés».

Appel Al Qods

La signature au Palais Royal de Rabat de l’historique «Appel d’Al Qods» par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine et Président du Comité Al Qods et le Souverain pontife François a été un moment fort de cette visite du Chef spirituel de 1,3 milliard de catholiques et restera à jamais ancré dans l’histoire contemporaine. L’appel vise à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multi-religieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la Ville Sainte comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout, pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique. Cet appel a été hautement salué en Palestine et dans le Monde rabe.

Visite mémorable

Autre point fort de cette rencontre de très haut niveau, entre SM le Roi Mohammed VI et Sa Sainteté le Pape François, la visite de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams. Une institution que le Pape a saluée vivement, pour sa noble mission, celle de «fournir une formation adéquate et saine, contre toutes les formes d’extrémisme qui conduisent, souvent, à la violence et au terrorisme et qui, en tous cas, constituent une offense à la religion et à Dieu Lui-même».

La visite historique au Royaume de Sa Sainteté le Pape François s’est également distinguée par la rencontre avec des migrants d’Afrique subsaharienne, au siège de Caritas-Maroc à Rabat. C’était une occasion pour rappeler la conférence intergouvernementale de Marrakech qui a adopté le Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière.

Rencontre à la Cathédrale Saint-Pierre

Autre activité remarquable lors de la visite du Pape François au Royaume: sa rencontre avec les prêtres, les religieux et les religieuses à la Cathédrale Saint-Pierre à Rabat. C’était l’occasion de les inviter à persévérer sur le chemin du dialogue et de la coopération.

Et au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, un bain de foule de près de 30.000 personnes pour le Pape et une homélie qui a offert au Souverain pontife l’opportunité d’appeler au «rejet des divisions, affrontements, agressivité et conflits». La fraternité, a-t-il dit, est «la seule voie pour dépasser nos logiques à courte vue qui divisent ».

Mohammed Nafaa

Voir aussi

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Elle est belle. Elle est gracieuse. Elle est souriante. Dans une autre vie, elle a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.