Burkina Fasso : Fin de règne

Blaise compaore burkina

Le président Compaoré (photo) a annoncé qu’il quittait le pouvoir après 27 ans de règne à la tête du Burkina Faso, pays enclavé au cœur du Sahel.

Sa démission intervient au lendemain de violentes émeutes contre le régime provoquées par un projet de révision constitutionnelle qui aurait permis au chef de l’État, arrivé au pouvoir lors d’un putsch en 1987, de se représenter à la présidentielle prévue en 2015. Le président s’est réfugié en Côte d’Ivoire. L’armée a publié un communiqué dans lequel elle affirme qu’elle soutient le lieutenant-colonel Zida comme président de la transition. «Le lieutenant-colonel Issac Zida a été retenu à l’unanimité pour conduire la période de transition ouverte après le départ du président Compaoré» par «la haute hiérarchie (militaire), après concertation à l’état-major des armées», selon ce communiqué signé par le chef d’état-major, le général Nabéré Honoré Traoré qui briguait aussi le pouvoir et qui reconnaît donc la victoire de son rival. Pourtant, quelques heures plus tôt, il avait dit qu’il assumerait le rôle de chef de l’Etat, affirmant agir «conformément aux dispositions constitutionnelles».

Dans la soirée, un groupe d’officiers emmenés par le colonel Zida lui avaient disputé cette autorité, affirmant avoir «pris les choses en main». Ils avaient annoncé la fermeture des frontières aériennes et terrestres, ainsi que la suspension de la Constitution.

Patrice Zehr

Voir aussi

Assimi Goïta,Mali

Mali | La France sur la réserve

Le colonel Assimi Goïta investi Président du Mali Paris est passé de la menace aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.