Bank Al-Maghrib | Les industriels optimistes pour leurs ventes du T1 2022

Bank Al-Maghrib,industries

Selon les résultats de la récente enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM), au titre du mois de novembre, la majorité des industriels prévoient une stagnation de la production mais une hausse des ventes, pour les trois prochains mois. Détails.

Pour cette enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM), les données ont été collectées entre le 1er décembre et le 29 décembre 2021, avec un taux de réponse de 66%. Il en ressort, indique BAM, que «pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent à une stagnation de la production et à une hausse des ventes».  

Cependant, 24% des entreprises ayant participé à l’enquête déclarent ne pas avoir de visibilité concernant l’évolution future de la production et 36% déclarent ne pas en avoir concernant les ventes, ajoute la Banque centrale.
Cela étant, les résultats de cette enquête font ressortir une amélioration, d’un mois à l’autre, de l’activité.

Selon les conclusions de l’enquête, en effet, la production a progressé et le Taux d’Utilisation des Capacités de production (TUC) s’est situé à 73% en novembre 2021, après 72% le mois précédent.

De leur côté, les ventes ont également augmenté.

Lire aussi
Marché de Change | Le dirham s’apprécie de 0,15% face au dollar (14-18 octobre)

Seuls, les commandes ont stagné, avec des carnets qui se sont situés à un niveau inférieur à la normale, relève BAM au terme de son enquête.

En détaillant l’activité par branche, toujours selon les conclusions de l’enquête, la production a connu une hausse dans la «chimie et parachimie», dans la «mécanique et métallurgie» et dans l’«électrique et électronique».

Elle a connu une stagnation dans l’«agro-alimentaire» et dans le «textile et cuir». Pour ce qui est des ventes, elles ont enregistré un accroissement dans la «mécanique et métallurgie», la «chimie et parachimie» et dans l’«électrique et électronique» ; une stagnation dans l’«agro-alimentaire» ; et une baisse dans le «textile et cuir».

S’agissant des commandes, elles ont marqué une hausse dans la «mécanique et métallurgie» et dans l’«électrique et électronique» ; une stagnation dans le «textile et cuir» ; et un repli dans l’«agro-alimentaire».

Selon cette enquête de BAM, les carnets de commandes se sont établis à des niveaux inférieurs à la normale dans toutes les branches d’activité, à l’exception de l’«électrique et électronique» où ils se sont situés à un niveau supérieur à la normale.

MN

Voir aussi

Loi de Finances 2022,Maroc

Loi de Finances 2022 | Plein cap sur le social !

Avec l’adoption définitive par les deux Chambres du Parlement, les 3 et 6 décembre 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...