samedi 23 juin 2018
Flash Infos

Présidence : Quelle CGEM veut Mezouar ?

En effet, juste après l’AG élective qui l’a propulsé aux commandes du patronat, Mezouar est revenu sur ce que l’on croyait jusque-là de simples promesses électorales, notamment le fait de mettre en place une organisation patronale «inclusive» et d’en changer les statuts.

Mezouar s’est également engagé à «ne ménager aucun effort, en compagnie de son colistier Fayçal Mekouar, pour s’acquitter convenablement de leur mission consistant à accompagner le processus de développement lancé ces dernières années dans le Royaume et à répondre aux aspirations du secteur privé national».

Après avoir  salué «le fort engagement des représentations de la Confédération au niveau régional», le nouveau président a souligné: «L’objectif majeur du mandat (2018-2021) est essentiellement de renforcer la représentativité de l’organisation patronale à travers une réforme des statuts, un conseil des régions et une décentralisation des commissions».

Après avoir rendu hommage à son prédécesseur Miriem Bensalah-Chaqroun, Mezouar a fait savoir qu’il a inscrit sa démarche «dans la continuité des efforts consentis pour une Confédération forte et efficace, avec une attention particulière à la promotion des TPE et des PME, en trouvant des solutions aux problèmes de financement, de délais de paiement et de remboursement de la TVA…».

Lors de sa campagne, Mezouar n’a pas cessé de répéter que, s’il était élu, il entamerait le travail le lendemain de son élection. En effet, le nouveau président a tenu, mercredi 23 mai, sa première réunion avec la présidente sortante pour la passation des pouvoirs. Le premier conseil

d’administration au complet ne devrait pas se tenir avant la rentrée. En attendant, l’une des premières mesures de Mezouar consiste à mettre entre parenthèses «sa carrière politique». L’ancien ministre des Finances avait justement fait l’objet d’attaques récurrentes sur son encrage politique, la CGEM étant une organisation apolitique. La deuxième décision portera sur l’organisation du renouvellement des instances de la CGEM.

Puis, il y aura les mesures qui seront proposées par le patronat pour le projet de loi de Finances 2019. Le président de la CGEM est également attendu sur l’opérationnalisation de la loi sur les délais de paiement. Enfin, il y a la réalisation de toutes les promesses de campagne, notamment en direction de la PME et la TPE…

HD

Voir aussi

Produits agricoles : Une stratégie pour développer la commercialisation

Interrogé sur la commercialisation des produits agricoles, le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.