mercredi 17 juillet 2019

Les politiques sectorielles du Maroc, une référence dans le continent africain (Boulif)

L’expérience avancée du Maroc en matière de politiques sectorielles liées aux transports, à l’énergie et au tourisme constitue une référence dans le continent africain, a affirmé mardi au Caire, le ministre délégué chargé du transport, Najib Boulif.

“Le Maroc est prêt à soutenir les pays africains en tant qu’incubateur d’expériences avancées et réussies en matière de politiques sectorielles”, a indiqué M. Boulif dans une déclaration à la MAP, en marge de sa participation à la deuxième session ordinaire du Comité technique des transports de l’Union africaine.

Il a également noté que le Royaume est prêt à participer de manière positive aux forums sur les secteurs des infrastructures, des transports, du tourisme et des énergies renouvelables en Afrique et à concerter avec plusieurs comités spécialisés pour mettre à la disposition des pays du continent l’expérience marocaine en la matière.

Il a souligné que cette réunion est une occasion pour la délégation marocaine, qui comprend un groupe d’experts, de présenter des stratégies nationales concernant principalement la politique énergétique et la stratégie nationale de développement durable, ainsi que des plans relatifs à la production d’électricité.

D’autre part, M.Boulif a noté que les recommandations issues des travaux de cette réunion seront en mesure de concevoir une vision pour réaliser un plan commun du secteur des transports en Afrique, capable de renforcer la position des pays africains vis-à-vis de leurs partenaires et de créer un développement social et économique à la hauteur des attentes des citoyens.

Cette réunion, placée sous le thème “Développer une infrastructure intelligente pour renforcer l’intégration continentale”, vise à examiner les plans de développement des infrastructures au niveau africain, les réalisations sur la période 2017-2019, les projets programmés pour la période à venir et l’adoption du plan de travail de la Commission pour la période 2019-2021.

La réunion, organisée en coopération avec la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine de développement et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, réunit plus de 500 participants des secteurs aérien, maritime, ferroviaire, de l’énergie et du tourisme, ainsi que des groupes d’experts représentant les communautés économiques régionales, des banques de développement, des institutions financières et des organisations continentales spécialisées.

Le Maroc est représenté à cette réunion par des représentants du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, du ministère du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et du ministère de l’Énergie, des mines et du Développement durable.

Avec MAP

Voir aussi

Statut de BAM : Après la pluie…

Serait-ce finalement la période du beau temps pour ce projet de nouveau statut de Bank …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.