8è Assises de l’OEC | Une occasion pour illustrer le rôle du tiers de confiance dans le contrôle

8eme-assises-de-l’oec:-une-occasion-pour-illustrer-le-role-du-tiers-de-confiance-dans-le-controle

L’Ordre des Experts-Comptables (OEC) a organisé, mercredi à Casablanca, la 8ème édition de ses Assises, une occasion pour la profession d’illustrer le rôle du tiers de confiance dans le contrôle et la régulation.

Tenue sous le thème “L’Expert-Comptable, tiers de confiance au service de l’économie”, cette conférence a réuni une assistance de 300 personnes, membres de la profession, au niveau national et à l’international, ainsi que des représentants d’institutions et du monde des affaires, a indiqué l’OEC dans un communiqué.

Intermédiaires neutres, les tiers de confiance, permettent d’assurer que les obligations entre les parties soient respectées, en conformité avec les lois et règlements, explique la même source, notant que depuis plusieurs années, les Experts-Comptables, partenaires historiques de la Direction Générale des Impôts (DGI), jouent ce rôle, à travers notamment la certification des comptes des entreprises, des déclarations concernant les crédits d’impôts, et des déclarations concernant les retards de paiement.

Ils élargissent à présent cette mission en contrôlant, pour le compte de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), le respect des engagements pris par les entreprises en matière d’investissements.

Conjoncture 2022 | Le gouvernement à l'épreuve d'une croissance en berne

Les Experts-Comptables ne sont pas les seuls tiers de confiance de l’économie, relève l’OEC, expliquant qu’au sein des professions libérales, les notaires jouent un rôle similaire et, au niveau des institutions, la Bourse de Casablanca, l’Autorité Marocaine Du Marché Des Capitaux (AMMC) ainsi que Barid Al Maghrib, sont des tiers de confiance par délégation étatique. Lors de cette conférence, ces institutions ont pu partager leurs visions et leur conception de rôle du tiers de confiance.

Les discussions ont également porté sur les approches à l’international et l’évolution du rôle des Experts-Comptables à travers les interventions de la Fédération Internationale des Experts-Comptables ainsi que celles des Fédération Panafricaine et Arabe représentant la profession.

Les quatre principes fondamentaux régissant le rôle du tiers de confiance que sont, la responsabilité, l’indépendance, la normalisation et l’éthique ont, par ailleurs fait l’objet de discussions au sein d’un panel technique qui a réuni les professionnels avec l’International Ethics Standards Board for Accountants (IESBA) et le comité international des normes d’intégrité et d’éthique de la profession.

Banque mondiale : L’économie marocaine continue de croître positivement

Par ailleurs, quatre conventions ont été signées par l’OEC et ses partenaires, à savoir AMDIE, Barid Al Maghrib, Crédit Agricole du Maroc et Groupe CDG, portant sur l’accompagnement des institutions par la profession ainsi que le renforcement de capacités professionnelles et l’accès à des conditions de financement préférentielles.

Cette conférence a été notamment marquée par la présence de la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah (à distance), et d’un ensemble de dirigeants d’institutions publiques et privées marocaines ainsi que d’institutions internationales liée à la profession d’Expert-Comptables.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bulgarie,Maroc,coopération économique

Un forum d’affaires maroco-bulgare examine les moyens de renforcer la coopération économique

Le renforcement de la coopération économique et des échanges commerciaux entre la Bulgarie et le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...