1922-2022 | La zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi fête ses 100 ans

zone industrielle,Ain Sebaâ Hay Mohammadi,Industrie,Commerce,Ryad Mezzour

Avec plus de 100 ans d’activité, la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi est la plus ancienne zone industrielle du . Elle est implantée sur une superficie de 435 hectares et abrite plus de 500 grandes entreprises opérant dans plus de 30 branches d’activité et générant plus de 38.000 emplois directs.

Le centenaire de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi a été célébré à , lors d’une cérémonie organisée mardi 24 mai 2022 sous le thème: «Un passé, un présent, un futur au service du développement industriel du ».

L’écosystème industriel, vecteur du développement durable

A cette occasion, le ministre de l’ et du , Ryad Mezzour, s’est dit fier de cette zone industrielle. «Nous sommes fiers que cette zone industrielle ait pu accompagner le développement économique du pendant un siècle», a indiqué le ministre. «Nous disposons aujourd’hui de plusieurs zones industrielles à travers le Royaume qui ont été édifiées plus ou moins récemment», a ajouté le ministre, émettant le souhait que toutes ces zones puissent contribuer à l’emploi et à la création de valeur ajoutée au niveau local et national. De son côté, Kamal Fahmi, Directeur général de l’Association de la Zone Industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi (AZIAN), a souligné que «cette zone industrielle représente un siècle de développement socio-économique non seulement au niveau régional mais également national, durant lequel les fleurons de l’économie nationale ont vu le jour et se sont développés».

Cette célébration, a-t-il relevé, «constitue également une occasion de rendre hommage aux différents acteurs qui ont cru et continuent de croire aux potentialités de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi pour créer plus de valeur, plus de richesse et plus d’emplois. Pour sa part, le Wali de la région -Settat, Said Ahmidouch, a passé en revue l’historique de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi et son rôle dans le développement du tissu industriel marocain et en tant que locomotive de l’économie nationale. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité d’une activité industrielle qui tient compte des défis actuels en termes d’environnement, de durabilité et de qualité de vie pour les Casablancais.

Le président du Conseil de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz, a quant à lui relevé la nécessité de moderniser et de développer cette zone industrielle, notant que le conseil a programmé un budget pour la mise à niveau des zones industrielles de la région. Le responsable a, en outre, mis l’accent sur l’importance de créer des zones d’activité économique de proximité et à taille humaine à même de créer de la richesse et de parvenir à une justice territoriale. La présidente du Conseil de la commune de Casablanca, Nabila Rmili, a également souligné la contribution de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi au développement socio-économique de la région, notant que cette zone industrielle historique emploie près de 42% de la main d’œuvre de la région Casablanca-Settat. Elle a de même relevé la nécessité de la mise à niveau de cette zone industrielle qui s’inscrit dans le patrimoine de la ville de Casablanca.

Lire aussi
Taxis : Mercedes 220 et 240 D à la casse

La cérémonie de célébration des 100 ans de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi a été également marquée par la remise de trophées à des personnes ayant marqué par leur engagement le développement de cette zone industrielle et par la signature de conventions entre l’AZIAN et plusieurs partenaires, notamment l’OFPPT, l’ANAPEC et l’Agence Nationale pour la lutte contre l’analphabétisme (ANLCA). Une table ronde portant sur le thème: «Centenaire de la Zone Industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi. Un passé, un présent, un futur au service du développement industriel du Maroc», a permis aux intervenants de débattre des enjeux de l’ marocaine dans un contexte marqué par la crise internationale et l’impératif de préparer les entreprises marocaines aux exigences liées principalement à la décarbonation et de mettre en perspective le rôle de la Zone Industrielle de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi dans les différents écosystèmes industriels marocains. Lors de cette rencontre, s’est tenue également la cérémonie de remise du trophée du tournoi de football de l’AZIAN. Les participants ont eu en outre la possibilité de visiter l’espace d’exposition et de prendre part à des sessions de networking.

M. Lourhzal

————————–

Association de la Zone Industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi

Les objectifs de l’AZIAN

zone industrielle,Ain Sebaâ Hay Mohammadi,Industrie,Commerce,Ryad Mezzour

Association à but non lucratif, l’Association de la Zone Industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi (AZIAN) a été créée en 2016 pour donner une nouvelle impulsion de développement et représenter l’ensemble des acteurs économiques de la zone industrielle la plus ancienne du Maroc.  L’AZIAN s’est ainsi donnée pour mission de rendre cette Zone Industrielle, plus compétitive, créatrice de valeurs et de richesses pour les membres d’AZIAN et leurs parties prenantes. Elle vise ainsi à contribuer à l’effort de développement de la zone, mutualiser les moyens et actions pour la promotion de la Zone et soutenir les actions et projets de rénovation et modernisation des infrastructures.

————————–

Au micro du Reporter

Ryad Mezzour, ministre de l’ et du

«La zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi, c’est 500 entreprises et 40.000 emplois créés»

zone industrielle,Ain Sebaâ Hay Mohammadi,Industrie,Commerce,Ryad Mezzour

«Nous célébrons aujourd’hui les 100 ans de la zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi. Adossée dans un premier temps au port de Casablanca, cette zone industrielle qui a accompagné le développement économique du Maroc, était au départ implantée en dehors de la métropole avant de devenir partie intégrante de la ville de Casablanca. La zone industrielle Ain Sebaâ Hay Mohammadi, c’est 500 entreprises et 40.000 emplois créés. Nous espérons le même dynamisme pour toues les autres zones industrielles à travers le Royaume. Je tiens à rappeler que les compétences marocaines sont reconnues au niveau mondial, notant qu’en plus du capital humain, la stabilité dont jouit le Maroc et la vision stratégique portée par SM le Roi Mohammed VI permettent au Royaume d’attirer davantage d’investisseurs et d’opérateurs économiques étrangers, notamment dans le domaine de l’industrie».

Voir aussi

Innovation Achats,Morocco Procurement Awards,Inwi

Morocco Procurement Awards | Inwi remporte le Trophée « Innovation Achats »

L’opérateur global inwi a remporté le Trophée « Innovation Achats » lors de la 1ère …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...