Flash Infos

Sahara : Nasser Bourita décortique la résolution 2494

Sahara : Nasser Bourita décortique la résolution 2494

Pour le ministre des Affaires Etrangères, l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU, le 30 octobre 2019, de la résolution 2494 sur le Sahara, est porteuse de trois messages clés.

En quoi la nouvelle résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara est-elle si différente des précédentes? A cette question, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a apporté des réponses on ne peut plus claires. Dans une déclaration accordée aux médias, jeudi 31 octobre 2019, au lendemain de l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2494 sur le Sahara, Nasser Bourita a expliqué qu’«à travers cette résolution, le Conseil de sécurité et toute la communauté internationale, ont souligné trois messages importants».

Consécration des tables-rondes

Le premier concerne le processus des tables rondes comme cadre unique pour la recherche d’une solution à ce différend régional. Le ministre a étoffé en rappelant que le processus qualifie «d’abord un format de participation, qui exige que toutes les parties prenantes se réunissent autour de la table et participent à la recherche de la solution, y compris l’Algérie qui doit assumer un rôle dans ce processus à la hauteur de sa responsabilité dans le différend régional». Nasser Bourita a ajouté que ce processus qui «exige la recherche, comme le demande le Conseil de sécurité dans le paragraphe 2, d’une solution réaliste, réalisable, basée sur le compromis», en rajoutant que «le processus des tables rondes est, enfin, un état d’esprit, une démarche qui s’éloigne de tous les débats stériles, inutiles, et des démarches contre-productives et qui éloigne, surtout, toutes les options chimériques, irréalisables pour la résolution de ce différend régional».

Retour à la norme et préservation des acquis

Le deuxième message exprimé par le Conseil de sécurité, concerne le retour à un mandat de 12 mois pour la Minurso. «A travers ce retour à une prorogation de 12 mois, le Conseil de sécurité appelle à plus de sérénité dans le processus. Il appelle surtout à tenir compte d’un contexte régional, où une visibilité et une clarté sont nécessaires pour que toutes les parties prenantes puissent participer pleinement et de manière responsable, à la recherche de cette solution», a expliqué le Chef de la diplomatie marocaine.  

Le troisième message est relatif, selon le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, à la pertinence de l’approche marocaine dans le traitement de ce dossier. «Tous les acquis du Maroc dans les dernières résolutions ont été préservés, voire consolidés, qu’il s’agisse de la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie, la référence aux efforts sérieux et crédibles du Maroc, l’insistance sur le besoin d’une solution réaliste et réalisable et rien d’autre, la référence au recensement de la population de Tindouf, ou encore l’injonction faite au Polisario de cesser toute provocation dans l’espace à l’Est du dispositif de défense, des provocations qui peuvent déstabiliser, voire compromettre le processus politique», a énuméré le Chef de la diplomatie marocaine. En conclusion, le ministre a rappelé qu’à l’occasion de l’adoption de la résolution 2494 sur le Sahara, qui intervient au moment où le peuple marocain commémore le 44ème anniversaire de la Marche Verte (18 novembre de chaque année), le Maroc tient à réitérer son attachement à la recherche d’une solution au conflit autour du Sahara. Toutefois, comme rappelé par Nasser Bourita, le Maroc «souligne également l’importance de respecter ces fondamentaux et ces lignes rouges telles que définies par SM le Roi Mohammed VI, à savoir, «pas de solution en dehors de l’autonomie dans le respect de la souveraineté du Maroc; pas de processus sans une implication pleine et responsable de tous les acteurs; pas de cadre en dehors de celui Nations Unies; et pas de discussions portant sur des questions périphériques ou instrumentalisées».   

ML

Voir aussi

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Ivanka Trump : La femme qui murmure à l’oreille des femmes… Et de son père

Elle est belle. Elle est gracieuse. Elle est souriante. Dans une autre vie, elle a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.