Réunion de la majorité | Le gouvernement promet de soutenir les Marocains face à la hausse des prix

gouvernement,Maroc,RNI,PAM,PI

De g.à.d: Abdellatif Ouahbi (), Aziz Akhannouch (), Nizar Baraka (PI)

Les Secrétaires Généraux des trois partis politiques formant la majorité gouvernementale (, PAM et PI) se sont réunis le 8 avril 2022 à Rabat.

Lors de cette réunion, les leaders de la majorité ont rappelé les mesures prises, notamment en faveur des professionnels du secteur du transport pour atténuer l’impact de la flambée des du carburant sur ceux des denrées alimentaires.

L’économie nationale et mondiale ébranlée

A cette occasion, Aziz Akhannouch a indiqué que la crise internationale liée à la guerre en Ukraine est la principale cause de la hausse des sur le marché national, insistant sur les problèmes d’approvisionnement en matières premières à l’échelle internationale. «Les circonstances ne sont pas ordinaires. Il existe des problèmes d’approvisionnement en matières premières à l’échelle mondiale, ce qui a engendré une hausse des , au niveau international, de plusieurs matières et produits, notamment l’énergie, les céréales et le secteur du BTP», a dit le Président du Rassemblement National des Indépendants () et Chef du gouvernement. Pour A. Akhannouch, le Maroc venait à peine de sortir de la crise liée à la pandémie du Covid-19, quand a commencé la crise russo-ukrainienne. «La réalité est là, mais notre pays, reste sûr», a-t-il ajouté, soulignant que malgré la conjoncture nationale (sécheresse) et internationale (conflit russo-ukrainien), le marché national ne souffre d’aucune pénurie en terme d’approvisionnement. «Quand vous sortez faire votre marché, vous voyez bien que les denrées alimentaires sont disponibles en abondance, malgré cette année de sécheresse difficile, atténuée toutefois par les dernières précipitations», a-t-il précisé. Quant à l’exécution du programme gouvernemental, particulièrement dans les secteurs de l’emploi, de l’éducation et de la santé, Akhannouch s’est félicité de l’avancement des chantiers de la couverture sociale et de la mise en œuvre de la loi-cadre de l’enseignement ainsi que de la charte d’investissement, donnant l’exemple du lancement des programmes Awrach et Forsa. «A date d’aujourd’hui (8 avril 2022, ndlr), rien n’empêchera le gouvernement de mettre en œuvre tout son programme, bien que l’horizon soit incertain», a assuré le Chef de l’Exécutif.

Pour sa part, le Secrétaire Général du de l’Istiqlal (PI) a commencé par rappeler les répercussions de la guerre en Ukraine sur les prix de certaines matières premières au Maroc, rassurant les Marocains sur le fait que le gouvernement est conscient des difficultés qu’ils vivent. «Nous sommes conscients des circonstances difficiles que vit le pays, (…) nous sommes aussi conscients que plusieurs familles pauvres et de classe moyenne ont été touchées par cette crise. (…). Le gouvernement fera de son mieux en vue d’atténuer les répercussions de cette crise sur les citoyens et sur les entreprises marocaines, les PME en particulier», a indiqué Nizar Baraka. Cependant, le SG du de la Balance a indiqué que personne ne peut dire quand cette situation (flambée de prix, ndlr) prendra fin, et que tout dépendra de l’évolution du conflit russo-ukrainien. «Malgré la crise, nous essayons de maintenir les investissement publics afin de promouvoir la création d’emplois en faveur de la jeunesse marocaine», a-t-il conclu.

Lire aussi
Maroc-Arabie Saoudite | Vers la création d’un système industriel intégré

Quand à Abdellatif Ouahbi, SG du Authenticité et Modernité (PAM), il a voulu rassurer sur la bonne entente entre le trio de la majorité, soulignant que la tenue périodique desdites réunions traduit l’harmonie de cette coalition. Ouahbi a également indiqué que le débat lors de la réunion «était clair et franc», ajoutant que cela permettra au gouvernement «de servir encore plus l’intérêt des citoyens». Pour Ouahbi, la session parlementaire qui s’est ouverte vendredi 8 avril 2022, «sera marquée par l’examen et l’adoption de plusieurs projets de lois, (…) de son côté, le gouvernement sera ouvert sur tout débat politique et prêt pour passer des lois que nous estimons fondamentales pour plusieurs réformes politiques et sociales dans notre pays», a-t-il promis.

M. Lourhzal

——-

Politique générale

Aziz Akhannouch attendu de pied ferme à la Chambre des représentants

gouvernement,Maroc,RNI,PAM,PI

Le Chef du gouvernement s’exprimera, lundi 18 avril 2022, sur la flambée des prix que connait le Maroc depuis plusieurs semaines et qui impacte sérieusement le pouvoir d’achat des citoyens marocains. Devant les membres de la Chambre des représentants, il est attendu que le Aziz Akhannouch livre de plus amples précisions sur les mesures que le gouvernement compter entreprendre pour atténuer l’impact de la flambée des prix sur les ménages marocains.

Le ministre du Transport et de la Logistique avait annoncé, le 5 avril 2022, qu’il procédera à l’élaboration d’un projet de loi relatif à l’indexation des prix du transport routier aux prix du carburant. L’élaboration de ce projet de loi s’inscrit dans le cadre du processus de réforme lancé par le ministère en partenariat avec l’ensemble des professionnels du transport routier au Maroc, avait indiqué le département dirigé par Mohamed Abdeljalil.

Voir aussi

8 mars,Journée Internationale des Femmes

Développement humain | L’INDH, acteur clé pour l’amélioration de la condition féminine

SPECIAL 8 MARS Le Maroc connaît des mutations sociales profondes, notamment en matière d’égalité entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...