Pêche/Maroc : Les hauts et des bas des débarquements

Pêche/Maroc : Les hauts et des bas des débarquements

Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint plus de 5,8 MMDH à fin octobre 2017, soit 1,09 million de tonnes, enregistrant une amélioration de 7% en valeur par rapport à la même période de l’année 2016, fait savoir l’Office national des pêches (ONP).
Cette performance est principalement due à la forte hausse des débarquements de coquillages, dont la valeur a progressé de 140%, passant de 2,8 MDH à fin octobre 2016 à plus de 6,9 MDH durant la même période en 2017, ainsi qu’à l’augmentation de 27% à environ 2 MMDH de la valeur des céphalopodes.
En revanche, la valeur des débarquements des algues et des échinodermes ont chuté respectivement de 84% et 60% à 13,89 MDH et 329.000 DH. Concernant le poisson blanc, sa valeur a enregistré une baisse de 3% à 1,14 MMDH, alors que les crustacés ont diminué de 2%. Au niveau des ports, les entrées portuaires méditerranéennes se sont dégradées de 24% en termes de poids et de 5% en termes de valeur à fin octobre 2017 par rapport à la même période une année auparavant, se chiffrant à près de 178 MDH, contre 186,5 MDH.
Quant aux débarquements de la pêche côtière et artisanale de l’Atlantique, ils ont baissé de 4% en poids et augmenté de 2% en termes de valeur à 2,24 MMDH durant les dix premiers mois de 2017, contre 2,19 MMDH un an plutôt.

Poisson et informel | Ces irrégularités qui impactent les prix au final

HD

,

Voir aussi

Eswatini,Maroc,Pholile Shakantu,Ryad Mezzour

Ryad Mezzour s’entretient avec la ministre des Affaires étrangères de l’Eswatini

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, s’est entretenu, mardi à Rabat, avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...