Mawazine : L’incontournable rendez-vous avec les stars

Rabat accueille, du 24 mai au 1er juin 2013, la 12ème édition du Festival «Mawazine, Rythmes du Monde» avec une animation culturelle d’un niveau professionnel digne de la capitale du Royaume.

Mawazine 2013

Le festival «Mawazine, Rythmes du monde», c’est plus qu’un simple festival. C’est devenu une référence. Un événement qui est arrivé à créer son public, un «public Mawazine». Même pour les grands artistes, passer à Mawazine est une chance pour une carrière artistique. Une référence qui pousse de grosses pointures de la chanson internationale et arabe à ne pas hésiter à venir pour se produire à Rabat. Tout cela oblige les organisateurs à rénover et diversifier la programmation pour un public exigeant.

Pour cette édition encore, de grandes stars passeront, durant la période du festival, sur les scènes de la capitale. Ainsi, pour l’ouverture de cette 12ème édition, c’est le chanteur libanais, Walid Taoufic qui sera à l’espace Nahda (à partir de 21h15). Quant à Rihana (à 21h 45), elle se produira sur la scène OLM Souissi. Le programme prévoit aussi la participation de George Benson, Bond Girls, Sara Tavares & Xinti Tour, Toto la Momposina, Ana Moura, Sandra Nkaké, El Gusto, Abdelwahab Doukkali et Lotfi Bouchnak. George Benson sera accompagné par l’Orchestre symphonique royal, dirigé par le chef d’orchestre russe, Oleg Reshetkin, pour interpréter ses plus grands succès et offrir au public une création exceptionnelle en revisitant le répertoire du légendaire Nat King Cole. Le Cap-Vert et le Portugal seront à l’honneur respectivement avec Sara Tavares & Xinti Tour. Les rythmes colombiens seront représentés par la chanteuse Toto la Momposina, qui fait partie des grands noms de la musique sud-américaine. Le Fado aura également sa place avec la chanteuse Ana Moura. Celle-ci s’est imposée en quelques années comme l’une des plus belles voix du Portugal, collaborant avec des monstres du rock, comme The Rolling Stones ou Prince. Sans oublier Sandra Nkaké et CeeLo Green.
La programmation arabe se distinguera avec la participation d’une palette d’artistes comme Mohamed Mounir, Ati Al Hayani, Cheb Mami… Et une pléiade de jeunes artistes marocains qui chanteront en compagnie d’artistes du monde arabe. Le public assistera ainsi à une création de Tarab qui va rassembler trois grands de la musique, Rachid Zeroual, Haj Youness et Amir Ali. Sans oublier la grande soirée qui va réunir deux stars de la musique arabe: Abdelwahab Doukkali et Lotfi Bouchnaq.
A cette occasion, la ville de Rabat sera sous le charme de spectacles de rue inédits. Les festivaliers pourront ainsi savourer les prestations du groupe marocain de breakdance Halla KingZoo, double champion d’Afrique de la discipline, et de la compagnie de Théâtre Nomade qui met en scène des marionnettes géantes aux couleurs du Maroc. Au programme également: la parade extraordinaire d’Azalai Eclat de Lune, inspirée des caravanes commerciales qui autrefois traversaient le continent africain, mais aussi le groupe de percussions, Over Boys, demi-finaliste de Génération Mawazine en 2009 et finaliste de la compétition Arabs Got Talent.
En provenance du Brésil, la troupe de musique Dudu Tucci & Brasil Power Drums offrira aux festivaliers un spectacle directement inspiré de la tradition afro-brésilienne de Bahia. Venue tout droit des Balkans, la Fanfare P4 livrera une musique tzigane électrifiée, pleine de créativité, d’humour et d’énergie. Fanfaraï, la fanfare la plus atypique du Maghreb, métissera les musiques traditionnelles de la région en les confrontant aux influences latines et afro-cubaines, tandis que Tapha N’Diaye Rose fera voyager petits et grands aux sons des meilleurs rythmes du Sénégal… Tout cela fait du Festival «Mawazine, Rythmes du monde» un rendez-vous incontournable de la scène musicale marocaine et internationale.
A rappeler que quatre grandes scènes sont aménagées en plein air. Ouvertes, gratuites et accessibles à tous, elles sont conçues et sécurisées pour accueillir un très large public (de 15.000 à plus de 100.000 personnes). Il s’agit de la Scène internationale OLM Souissi, de la Scène orientale Espace Nahda, de la Scène marocaine Plage de Salé et de la Scène africaine Bouregreg. 3 autres scènes sont destinées à un public mélomane. Les concerts y sont payants. Il s’agit de la Scène Découverte – Théâtre National Mohammed V, de la Scène Musiques du monde – Chellah et de la Scène Tarab – Salle la Renaissance.

Voir aussi

Report de la 4ème édition du Salon maghrébin du livre d'Oujda

La 4ème édition du Salon maghrébin du livre d’Oujda reportée

L’Agence de l’Oriental a annoncé lundi le report de la 4ème édition du Salon maghrébin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.