Maroc | La facture énergétique chute de 34,6% en 2020

L’Office des changes

La facture énergétique du Maroc s’est réduite de 34,6%, soit 26,4 milliards de dirhams (MMDH) au cours de l’année écoulée par rapport à 2019, selon l’Office des changes.

Cette baisse, qui s’explique par le repli aussi bien des quantités importées que des prix, concerne notamment les importations de gas-oils et fuel-oils (39,8%) et des importations de l’huile de pétrole et lubrifiants (61%), précise l’Office des changes dans son rapport annuel sur le commerce extérieur au titre de l’exercice 2020.

Les produits énergétiques ont déjà accusé une diminution de 6 MMDH en 2019, suite à un repli des prix et à la nouvelle dynamique de l’énergie électrique qui a permis au Maroc de combler ses besoins internes et de devenir exportateur d’électricité, relève la même source.

Les demi-produits et les produits finis de consommation voient leurs importations reculer après dix années successives de hausse. La baisse des importations de produits finis de consommation est imputable principalement au recul des achats de voitures de tourisme (38%), leurs parties et pièces (16,4%) ainsi que les tissus et fils de fibre synthétique et artificielles (20,1%).

S’agissant des demi produits, les matières plastiques et ouvrages divers en plastique (-1,5 MMDH), fils et câbles électriques (-1,1 MMDH) ainsi que les fils, barres, et profilés en fer ou en aciers non alliés et (-1 MMDH) sont les principales sources de baisse des importations de ce groupe de produits.

Les produits finis d’équipement évoluent également à la baisse. Leurs importations s’élèvent à 109,5 MMDH en 2020 contre 126,8 MMDH en 2019, soit une baisse de 13,7%. Ceci est le résultat de la chute des acquisitions des avions et autres véhicules aériens ou spatiaux (-91,9%), des fils et câbles et autres conducteurs (-24%) et des parties de turboréacteurs (53,6%). Ce groupe de produits se classe en tête des produits importés en 2020 avec une part de 26% du total des importations du Maroc.

De même, les importations de produits bruts ralentissent en 2020(11,9%) notamment celles du souffre brut. Les approvisionnements en produits alimentaires affichent de leur côté une hausse de 7,4 MMDH, tirée par l’augmentation des approvisionnements en blé (+4,3 MMDH) et en orge (+1,6 MMDH).

En 2020, les importations de marchandises chutent de 14% à 422,3 MMDH, alors qu’en volume, elles s’inscrivent en hausse de 2,9% à 61.203 mT.

LR/MAP

Voir aussi

Eau Potable,ONEE,Aknoul

ONEE | Aknoul dotée d’une nouvelle adduction d’eau potable

L’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) a procédé début juillet 2021, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.