L’ISESCO célèbre le patrimoine historique et civilisationnel de Marrakech

Les activités de la Semaine culturelle, organisée par l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO), ont démarré, samedi soir, à Marrakech, sous le thème « Marrakech, Ville du patrimoine, de l’art et de la culture ».

Organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette manifestation qui se poursuit jusqu’au 26 avril courant, s’insère dans le cadre des l’événement « Marrakech, capitale de la culture dans le monde islamique pour 2024 », et coïncide avec la célébration du Mois du patrimoine dans le monde islamique.

Le lancement de cette manifestation, qui met en valeur le patrimoine de la Cité ocre et la singularité de sa culture, a été marqué par l’organisation d’une visite au Musée du Patrimoine Immatériel à la place de Jemâa El Fna qui a accueilli la première conférence scientifique avec la participation, notamment de représentants de l’ISESCO, du président de la Fondation Nationale des Musées (FNM), Mehdi Qotbi, en sus de personnalités des mondes de l’art, de la littérature, de la politique et des médias.

Au début de la visite de ce haut lieu de la culture qui surplombe la Place mythique de Jamaa El Fna, M. Qotbi a dit toute sa joie du lancement de cette initiative culturelle depuis le Musée du Patrimoine Immatériel à la place de Jemâa El Fna, situé au cœur de cette place historique où les couleurs et les senteurs se mêlent harmoniquement avec les lumières et les sons dans un brassage savamment dosé.

Amine Harit impliqué dans un accident mortel au Maroc

Dans une déclaration à la MAP, le président de la FNM, a ajouté que la culture est une composante essentielle capable de construire des ponts de communication entre les peuples pour une meilleure compréhension mutuelle.

Pour sa part, le Directeur général de l’ISESCO, Salem Bin Mohammed Al Malik, dans une allocution lue en son nom par le Chef du département de la Culture et de la Communication de la dite organisation, Mohamed Zine El Abidine, a relevé que l’ISESCO accorde une attention toute particulière à la ville de Marrakech, notant que la désignation de Marrakech comme capitale de la culture dans le monde islamique s’explique par son rayonnement dans le monde entier et de la volonté de dévoiler sa singularité culturelle, ses volets artistiques et son attractivité touristique qui en ont fait une destination internationale.

Marrakech a été inscrite depuis 1985 sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO et ce grâce notamment au cachet unique de son ancienne médina, a-t-il ajouté, rappelant que l’ISESCO a tenu à inscrire plusieurs éléments culturels de Marrakech sur ses listes du patrimoine du monde islamique.

M. Zine El Abidine a cité dans ce sens la Place Jemaa El Fna, l’art du Malhoun, le savoir-faire de la distillation de la fleur d’oranger, Dakka Marrakchia, en sus d’autres éléments culturels et patrimoniaux authentiques, annonçant que l’ISESCO s’apprête à lancer une plateforme internationale de valorisation des multiples musées de la Cité ocre et de son patrimoine immatériel.

A cette occasion, des explications détaillées ont été fournies sur l’histoire du Musée du patrimoine immatériel à la Place Jamaa el Fna par Mme Hanae Jerjou, la Conservatrice du musée.

Le Ministère de la Culture annonce un programme de festivités à l’occasion de la Journée mondiale du théâtre

D’autres intervenants ont tenu à mettre en valeur la richesse historique et culturelle de la place Jemaa El Fna en particulier et de la ville de Marrakech en général, ainsi que les efforts conjoints du Royaume du Maroc et de l’ISESCO visant à faire rayonner la Cité ocre et consolider sa position et sa contribution à l’édification de la civilisation arabo-islamique.

Cette manifestation culturelle s’est également marquée par une visite collective de l’ancienne médina en vue d’explorer l’âme, la splendeur et la magnificence de ce site historique. Une visite qui a sillonné les ruelles sinueuses en passant par les artisans traditionnels et les maallems ou encore le musée des Confluences « Dar El Bacha » où le public a suivi les explications fournies par la conservatrice du musée, Salima Ait Mbarek.

Au menu de cette manifestation, dont les activités culturelles se poursuivront jusqu’au 26 avril, figurent des conférences et des rencontres scientifiques portant sur la recherche sur l’histoire culturelle de la ville de Marrakech.

Le programme de cette Semaine culturelle comprend des colloques sur « Le patrimoine culturel immatériel oral à Marrakech », « Marrakech au temps de sa fondation », « Les effets de séisme d’Al Haouz sur le patrimoine culturel et touristique de la ville de Marrakech » et « Art islamique et architecture d’argile ».

LR/MAP

,

Voir aussi

SIEL,Salon international de l’édition et du livre

À la croisée des générations, la critique littéraire marocaine s’invite au SIEL

Le débat autour de la critique littéraire au Maroc entre la préservation de l’héritage des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...