Les progrès réalisés dans le projet du gazoduc Nigeria-Maroc au menu d’entretiens entre Mme Benali et son homologue nigérian

Les progrès significatifs réalisés dans l’exécution du projet stratégique Nigéria-Maroc ainsi que les grands chantiers lancés dans le domaine énergétique et du développement durable ont été au centre d’entretiens, mercredi à Rabat, entre la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, et le ministre d’État nigérian chargé des Ressources pétrolières, Ekperikpe Ekpo, en visite de travail au Maroc.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, Mme Benali a indiqué que la visite de travail de M. Ekpo au Maroc constitue l’occasion pour examiner les différents projets, plus particulièrement celui du Gazoduc Nigeria-Maroc, rappelant que ces projets s’inscrivent dans la dynamique positive insufflée aux relations bilatérales par la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Nigeria en décembre 2016 ainsi que suite à l’entretien téléphonique que le Souverain a eu lieu, cette semaine, avec le Président de la République Fédérale du Nigeria, M. Bola Ahmed Adekunle.

Svenja Schulze qualifie de “solide” le partenariat maroco-allemand

De son côté, M. Ekpo a indiqué que sa visite de deux jours au Maroc constitue une occasion pour les deux parties de se pencher sur le projet du gazoduc Nigeria-Maroc annoncé en 2016 à l’occasion de la visite royale au Nigeria ainsi que de son état d’avancement.

“Au vu de ce qui a été réalisé, le projet progresse”, a relevé le responsable nigérian, saluant par la même occasion les efforts déployés par Maroc dans ce sens.

Le Maroc et le Nigeria entretiennent des relations de coopération et nouent des partenariats fructueux dans les domaines de la transition énergétique et du développement durable, marqués par l’échange d’expériences et d’expertise, le renforcement des capacités et le développement de projets à la faveur de plusieurs conventions bilatérales entrées en vigueur dans les secteurs des énergies renouvelables, des hydrocarbures, de la production des phosphates et des engrais.

Considéré comme l’un des projets stratégiques lancés au niveau du continent africain, le Gazoduc Nigeria-Maroc est de nature à enclencher un décollage économique et à favoriser l’intégration régionale.

Maroc/Allemagne | Examen des moyens de renforcer la coopération en matière de mobilité et d’emploi

Ce gazoduc, qui longera la côte ouest-africaine depuis le Nigeria, en parcourant 13 pays africains, permettra de connecter le marché européen via l’Espagne. D’une longueur de plus de 5700 KM, le projet devra disposer d’une capacité annuelle de 30 à 40 milliards de mètres cubes et fournir environ 3 milliards de pieds cubes standard par jour de gaz.

LR/MAP

,

Voir aussi

Marché du travail,chômage,HCP

Marché du travail | Le taux de chômage en hausse à 13% en 2023 (HCP)

Le taux de chômage a progressé entre 2022 et 2023, passant de 11,8% à 13% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...