Le Maroc prend part à Rome à la 43e Conférence de la FAO

Le Maroc a pris part, samedi à Rome, à l’ouverture de la 43e session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui sera marquée par l’élection du Directeur général de l’organisation et une série de tables rondes de haut niveau autour de la gestion des ressources hydriques.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a ainsi participé au coup d’envoi des travaux de la Conférence ministérielle, organisée tous les deux ans, afin d’approuver le Programme de travail et le budget de l’Organisation onusienne pour l’exercice biennal suivant.

Organe directeur suprême de la FAO, la Conférence formule également des recommandations sur les questions alimentaires et agricoles mondiales et examine les questions de politique de gouvernance mondiale.

L’élection du Directeur général de l’organisation pour les quatre prochaines années est prévue dimanche. Le DG sortant, Qu Dongyu de Chine, a été élu pour la première fois en juin 2019. Il se présente pour un nouveau mandat sans opposition pour être réélu, selon la FAO.

Mise en avant à Buenos Aires du rôle pionnier du Maroc dans le développement global de l’Afrique

L’ouverture de la Conférence de la FAO, qui s’est déroulée en présence du représentant permanent du Royaume auprès des organisations onusiennes à Rome, Youssef Balla, a été marquée par la traditionnelle conférence commémorative McDougall, prononcée cette année par Tharman Shanmugaratnam, ministre principal et ministre de coordination pour les politiques sociales de Singapour.

“Relever les défis combinés de l’insécurité alimentaire, de la perte de biodiversité et des impacts du changement climatique peut être une source majeure de croissance économique nationale et mondiale”, a déclaré M. Shanmugaratnam.

D’après lui, “il est essentiel d’aborder l’alimentation non seulement en termes de faim ou d’objectif de développement durable 2 (Pas de faim), mais aussi dans le cadre du défi plus large de l’insécurité écologique.

‘’Il ne s’agit pas non plus d’un fardeau à partager pour le monde entier, mais d’une énorme opportunité de croissance à aborder avec optimisme et action’’, a-t-il poursuivi.

Coprésident de la Commission mondiale sur l’économie de l’eau soutenue par les Nations Unies, le ministre singapourien a également abordé la question de la gestion de l’eau, thème principal de la Conférence de la FAO 2023. Dans ce sillage, il a souligné le rôle central de l’amélioration de la gestion de l’eau dans la réalisation des objectifs mondiaux en matière de faim, de climat et d’environnement, relevant l’importance de la coopération, de la collaboration et du multilatéralisme.

Génération-Green | La digitalisation, cheval de bataille pour moderniser l’agriculture

Les ressources hydriques seront, par ailleurs, au centre des différentes tables rondes prévues. D’après l’organisation onusienne, “l’eau est un élément fondamental des systèmes agroalimentaires qui fait face à des défis croissants”.

En outre, d’autres rencontres se pencheront sur les risques et opportunités de l’intelligence artificielle et l’importance de l’Initiative pour les céréales de la mer Noire (BSGI) pour la sécurité alimentaire mondiale.

LR/MAP

,

Voir aussi

Tourisme | Air Transat inaugure sa nouvelle liaison Montréal-Marrakech

Le vol inaugural de la ligne Montréal-Marrakech, opéré par la compagnie canadienne Air Transat, est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...