SAR la Princesse Lalla Asmae préside à Casablanca la cérémonie de lancement du programme national de dépistage néonatal de la surdité

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmae, Présidente de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, a présidé, mercredi à l’Hôpital mère-enfant, “Abderrahim Harouchi” à Casablanca, la cérémonie de lancement du programme national de dépistage néonatal de la surdité.

A cette occasion, SAR la Princesse Lalla Asmae a suivi une présentation sur le programme “NASMAA” par le responsable du programme et trésorier de la Fondation, Karim Essakalli.

M. Essakalli a souligné que le dépistage de la surdité est un outil essentiel pour la détection précoce de la surdité chez les nourrissons, notant qu’il peut contribuer à améliorer leur développement social et scolaire, à réduire les coûts pour les soins de santé et à offrir aux parents une tranquillité d’esprit.

Il a, à cette occasion, mis en avant l’implication personnelle de Son Altesse Royale dans le programme national de dépistage néonatal de la surdité, ce qui renforce cette initiative et encourage la participation de tous les acteurs concernés, faisant savoir que la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds va mettre en place un centre de diagnostic et de réhabilitation de l’audition à Casablanca, qui sera certainement dupliqué sur toutes les régions du Royaume.

Son Altesse Royale a ensuite suivi une présentation du programme national de dépistage néonatale de la surdité par le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb.

M. Ait Taleb a souligné que partant des directives royales pour une refonte du système national de santé et aussi des recommandations du rapport général du nouveau modèle de développement qui promeut la mise en place d’une politique de prévention et de promotion de la santé, le ministère de la Santé et de la Protection Sociale a procédé, conformément aux engagements avec la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, à l’institutionnalisation d’un programme national de santé relatif au dépistage et à la prise en charge de la surdité néonatale en octobre 2022.

Deux régions pilotes avaient bénéficié de ce programme de formation continue. Elles étaient dotées des équipements nécessaires pour un montant d’environ 4 millions de dirhams, a-t-il poursuivi, notant que le programme nationale se base sur des principes directeurs, à savoir l’universalité dans le cadre de la généralisation de la couverture médicale de base, l’intérêt de l’enfant par le renforcement des droits de l’enfant, la qualité à travers la capacitation des ressources humaine et l’adoption des bonnes pratiques médicales, l’équité en permettant à tous les nouveaux né d’accéder au dépistage et la solidarité par la mutualisation des efforts de tous les acteurs.

Cirque à Casablanca

La vision stratégique du programme national est d’investir dans le capital humain à travers le dépistage néonatal de la surdité congénitale, a relevé M. Ait Taleb, notant que le programme s’est fixé comme objectif le dépistage, le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate afin d’éliminer ce handicap sensoriel.

A cette occasion, Son Altesse Royale a présidé la cérémonie de signature d’un protocole d’entente et de deux conventions. Le protocole d’entente est relatif à la prévention et la prise en charge précoce de la surdité chez les nouveaux nés de la région Casablanca-Settat.

Le premier volet du protocole implique le financement par le Conseil de la région Casablanca-Settat de l’équipement de 21 maternités de la région en appareils d’otoémissions acoustiques pour le dépistage néonatale de la surdité, ainsi que la formation du personnels médical qui les utilisera (sages-femmes, pédiatres, gynécologues, infirmiers), tandis que le second volet consiste en la mise en place d’un centre de diagnostic et de réhabilitation de l’audition à Casablanca (CDRA) par la Fondation Lalla Asmae.

Le protocole a été signé par le directeur de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, El Abbes Bouhlal, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, le Wali de la région de Casablanca-Settat, président du comité régional de développement humain, Said Ahmidouche et le président du Conseil de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maâzouz.

La première convention est relative, quant à elle, au soutien financier et administratif des projets à vocation internationale de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds. Elle a été signée par le directeur de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, El Abbes Bouhlal, et le directeur général de l’agence marocaine de la coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal.

La deuxième convention porte sur le remboursement partiel des implants cochléaires par l’assurance maladie. Impliquant une collaboration entre la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds et la CNSS, la convention est relative à la prise en charge des dispositifs médicaux liés à la surdité au profit des enfants sourds, bénéficiaires de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

Casablanca | Sans verdure, la ville suffoque !

Signée par le directeur de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, El Abbes Bouhlal et le directeur général de la CNSS, Hassan Boubrik, la convention prévoit le financement par la Fondation uniquement de la part qui n’est pas prise en charge par l’AMO et pourrait ainsi augmenter le nombre de bénéficiaires de ses aides.

Par la suite, SAR la Princesse Lalla Asmae a visité la Salle de l’Hôpital mère-enfant, Abderrahim Harouchi dédiée au dépistage d’un nouveau né sans risque par la sage-femme, au dépistage de la surdité chez un nouveau-né à risque par le pédiatre et la confirmation de la surdité chez un bébé à risque par l’ORL.

Son Altesse Royale a visité aussi la salle dédiée à la surdité sévère chez un bébé, nécessitant une pose d’implants cochléaires à 12 mois et la surdité moyenne chez un bébé nécessitant une prothèse auditive.

A Son arrivée, SAR la Princesse Lalla Asmae a passé en revue une section des Forces auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d’être accueillie par le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid et la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Awatif Hayar.

Son Altesse Royale a été également accueillie par le Wali de la région de Casablanca-Settat, Said Ahmidouche, le président du Conseil régional, Abdellatif Maâzouz, le gouverneur de la préfecture d’arrondissements Casablanca-Anfa, Aziz Dadas, le président du conseil préfectoral, Said Naciri, la présidente du conseil communal, Nabila Rmili, le président d’arrondissement Maârif, Abdessadek Mourchid, le directeur général du CHU “Ibn Rochd”, Pr Hicham Afif, le directeur de l’Hôpital mère-enfant, “Abderrahim Harouchi”, Dr Said Salmi, le directeur de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds, El Abbes Bouhlal et les membres et partenaires de la Fondation Lalla Asmae pour enfants sourds.

LR/MAP

,

Voir aussi

Manifeste de l’Indépendance,Grâce Royale,Maroc

Manifeste de l’indépendance | Grâce royale au profit de 1381 personnes

À l’occasion de la commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, Sa Majesté le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...