Le Danemark maintient l’exclusion des vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson

AstraZeneca,Johnson & Johnson,Danemark

Les autorités sanitaires danoises ont annoncé, vendredi, qu’elles continueraient d’exclure les vaccins et de la campagne de vaccination anti-Covid du pays, après que le gouvernement eut demandé un examen des données.

« L’équilibre entre les avantages possibles et les effets nocifs potentiels n’est toujours pas favorable, même lorsque nous incluons dans nos analyses des hypothèses qui profitent au  », a déclaré l’autorité sanitaire danoise dans un communiqué.

L’examen des données sur les vaccins est intervenu suite à la demande du gouvernement à l’autorité sanitaire de reconsidérer les décisions contre l’utilisation des vaccins et , après avoir lutté pour maintenir sa campagne de vaccination dans les délais.

L’utilisation des deux vaccins a été abandonnée plus tôt au printemps en raison de préoccupations concernant des cas rares mais graves de caillots sanguins chez certains receveurs.

Mais les autorités danoises ont eu du mal à se faire livrer le Moderna des États-Unis, forçant une révision des plans pour que tout le monde soit vacciné d’ici septembre. Pour le moment, le délai estimé s’élève à deux semaines.

L'Afrique du Sud compte reprendre le déploiement du vaccin Johnson & Johnson

Le ministre de la , Magnus Heunicke, a déclaré au radiodiffuseur d’État DR que c’était dans ce contexte que le gouvernement avait demandé aux autorités sanitaires de reconsidérer leur décision.

L’autorité a retiré du programme de vaccination du pays à la mi-avril et début mai.

Elle citait non seulement les problèmes de , mais aussi le fait que l’épidémie semblait être sous contrôle et qu’il semblait y avoir suffisamment de vaccins approuvés, Pfizer/BioNtech et Moderna.

Le Danemark a été le premier pays européen à abandonner les deux vaccins de sa campagne officielle, mais le 20 mai, il a assoupli les restrictions pour quiconque était disposé à les prendre.

LR/MAP

Voir aussi

RASD,William Ruto,Kenya

Le Président William Ruto “coupe les ponts” avec les séparatistes de la pseudo “RASD”

La décision du Président de la République du Kenya, M. William Ruto, de révoquer la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...