Le Conseil exécutif de l’UA entame les travaux de sa 38ème session en prélude au 34ème Sommet de l’Union avec la participation du Maroc

38-ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA

Le Conseil exécutif de l’Union africaine a entamé mercredi par visioconférence les travaux de sa 38ème session ordinaire en prélude au 34ème Sommet ordinaire de l’Union avec la participation du Maroc.

Cette session qui se tient en prélude à la 34eme session ordinaire du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (6 et 7 février), placé cette année sous le thème : «Arts, Culture et Patrimoine: des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons», examinera le rapport annuel sur les activités de l’organisation panafricaine et de ses organes, ainsi que celui portant sur la réponse de l’UA à la pandémie du coronavirus.

Le Conseil se penchera aussi sur les rapports intérimaire sur l’opérationnalisation du centre d’excellence africain pour les marchés inclusifs, du Conseil exécutif et des comités ad-hoc et du Comité ministériel sur les candidatures africaines au sein du Système international outre les points liés à l’amendement proposé à un article de la Convention de l’UA sur la prévention et la lutte contre la corruption, le projet de règlement intérieur du Comité ministériel sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063 et le projet de Loi modèle sur la protection des biens culturels et du patrimoine culturel.

L’examen du projet de l’ordre du jour du 34ème Sommet ordinaire de l’UA, ainsi que les points liés aux élection et nomination au sein des structures de la Commission de l’UA, seront également au centre des discussions.

Le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat qui intervenait lors de la séance d’ouverture a décliné les points marquants des priorités de l’action de la Commission durant ces quatre dernières années en citant l’intégration régionale, les infrastructures, la gouvernance démocratique, la paix et la sécurité, la réforme institutionnelle, la Santé, les affaires sociales, la science et l’innovation, l’environnement, l’autosuffisance alimentaire, le rapprochement de l’Union africaine des populations et l’affirmation de l’Afrique sur la scène mondiale.

M. Faki Mahamat a notamment relevé que le plus grand défi de la nouvelle Commission sera de réussir la mise en œuvre des réformes entreprises et de donner de ce fait un nouveau visage à l’organisation panafricaine.

La session du Conseil exécutif, a ajouté le président de la Commission de l’UA, aura entre autres activités la consécration de cette réforme par l’élection de nouveaux Commissaires membres de la nouvelle commission restructurée.

Si la trajectoire de l’Union africaine est certes jalonnée de succès, elle n’a pas été cependant à l’abri d’insuffisances, de lacunes et de dysfonctionnements patents, a souligné le président de la Commission.

LR/MAP

Voir aussi

Vaccination Anti-Covid,France

La France ouvre la vaccination aux 12-18 ans dès le 15 juin

La vaccination contre le nouveau coronavirus sera ouverte aux adolescents de 12 à 18 ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.