Le chef de l’ONU encourage le G20 à la solidarité en matière d’accès aux vaccins Covid-19

ONU,Antonio Guterres,vaccins contre la Covid-19,G20

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a encouragé vendredi le G20, qui réunit les principales puissances économiques mondiales, à afficher sa solidarité en matière d’accès aux vaccins contre la Covid-19 et de reprise économique.

« Nous sommes maintenant dans la deuxième année d’une pandémie mondiale qui a tué quatre millions de personnes », a rappelé M. Guterres dans un discours adressé à une réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G20.

Pour le chef de l’ONU, « une pénurie mondiale de vaccins nous menace tous car, à mesure que le virus mute, il pourrait devenir encore plus transmissible, voire plus mortel ». « Les promesses de doses et de fonds sont les bienvenues, mais elles ne suffisent pas. Nous avons besoin d’au moins onze milliards de doses pour vacciner 70% du monde et mettre fin à cette pandémie », a-t-il souligné.

En effet, le Secrétaire général estime que le monde a besoin d’un plan mondial de vaccination, pour au moins doubler la production de vaccins et assurer une distribution équitable, en utilisant COVAX comme plate-forme. Pour réaliser ce plan, M. Guterres réclame un groupe de travail qui rassemble les pays qui produisent et peuvent produire des vaccins, l’Organisation mondiale de la santé, GAVI et les institutions financières internationales, capables de traiter avec les sociétés pharmaceutiques et les fabricants concernés.

Médiation | Les véritables parties au conflit doivent assumer leur responsabilité

Selon le Secrétaire général de l’ONU, le G20 est le mieux placé pour diriger le monde dans la préparation et la mise en œuvre d’un tel plan.

Evoquant la reprise économique après la crise déclenchée par la pandémie de Covid-19, M. Guterres a rappelé que de nombreux pays en développement sont au bord du défaut de paiement et ont besoin d’une bouée de sauvetage économique.

« J’espère que le G20 étendra les initiatives de désendettement pour inclure les pays vulnérables à revenu intermédiaire et les petits États insulaires en développement ; et rendra pleinement opérationnel le Cadre commun comme base d’une architecture de la dette internationale réformée et plus équitable », a-t-il dit.

LR/MAP

,

Voir aussi

Daniel Kawczynski,Royaume-Uni,Maroc,Sahara

Royaume-Uni | Daniel Kawczynski appelle le gouvernement de son pays à reconnaître la marocanité du Sahara

Le parlementaire du Parti conservateur britannique Daniel Kawczynski a appelé, mardi à Rabat, le gouvernement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...