La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre de la journaliste kenyane Betty Barasa

Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay pour un second mandat à la tête de l’Unesco

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la (), , a condamné, lundi, le meurtre de la Betty Barasa, survenu le 7 avril, dans la ville de Ngong dans le sud du Kenya.

“Je condamne le meurtre de Betty Barasa. J’appelle les autorités à élucider cette affaire afin de déterminer si ce crime a un lien avec sa profession de . On ne doit en aucun cas laisser la censure par la menace des armes empêcher les journalistes de faire leur travail”, a déclaré dans un communiqué.

Betty Barasa, qui travaillait pour la chaîne publique Kenya Broadcasting Corporation (KBC) en tant que productrice et éditrice vidéo, a été abordée devant son domicile par trois hommes alors qu’elle rentrait du travail. Après s’être introduits de force chez elle, ils ont pris sa famille en otage et ont mis la maison à sac avant de tuer la , précise l’.

Lire aussi
Casablanca :Le choix de CNN…

Selon l’Observatoire des journalistes assassinés de l’, 1449 journalistes ont été tués dans le monde depuis 1993.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, dans le cadre notamment du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

LR/

Voir aussi

Maroc,Finlande,Helsinki,terrorisme,extrémisme

Le Maroc et la Finlande rapprochent leurs expériences de prévention du terrorisme et de lutte contre l’extrémisme

Le Maroc et la Finlande ont procédé, mercredi à Helsinki, au rapprochement de leurs expériences …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...