mercredi 22 novembre 2017

Piergiorgio Borgogelli, DG de ICE – Agence italienne

«Nous tenons à augmenter notre présence sur le marché»

Pour cette édition du SIAM 2017, l’Italie est le pays à l’honneur. Qu’est-ce que ça représente, pour vous?

Le SIAM représente une occasion fondamentale pour mettre en lumière la vitalité des relations entre l’Italie et le Maroc, en particulier dans le domaine agricole. Nous sommes fiers que ICE-Agence italienne, l’ambassade d’Italie et Veronafiere soient présentes à la douzième édition du Salon. En effet, l’Italie est le cinquième partenaire commercial du Maroc, ainsi que le troisième fournisseur de machines agricoles. En 2016, les exportations italiennes ver le Maroc ont enregistré une croissance de +9,8%, pour un montant de 1,61 milliard d’euros. L’un des moteurs principaux est celui du machinisme qui a connu une hausse de +14,5% en moyenne, en 2016, par rapport à l’année précédente. Une confirmation concrète du rôle de l’Italie en tant qu’allié stratégique dans la politique économique des autorités gouvernementales et des entreprises du Maroc.

Comment est représentée l’Italie au SIAM?

Au SIAM, nous avons une importante vitrine de la filière agro-business italienne. Une filière à haute valeur ajoutée, dont la relation avec le Maroc est à la fois historique et unique, du fait que les équipements et produits italiens sont particulièrement harmonisés aux exigences du secteur au Maroc. Le dialogue est en développement constant entre les opérateurs du secteur. Cela est, d’ailleurs, confirmé par la forte présence italienne au sein du Pavillon international: soixante entreprises sur une surface de 660 m². C’est la plus grande participation collective internationale présente cette année au salon. Ce qui confirme l’engagement de l’Italie pour honorer cet important rendez-vous. Les opérateurs professionnels trouveront une vaste gamme de machines, équipements et produits des sociétés italiennes, lesquelles offrent des solutions à haute valeur ajoutée, afin d’améliorer la productivité et d’optimiser la qualité et l’efficacité.

Pour ce qui est des relations dans l’agro-industrie, y a-t-il des évolutions particulières avec le Maroc?

Je suis convaincu que la production italienne, à haut contenu technologique et innovant, peut contribuer à la valorisation de la production marocaine, dans le cadre du Plan Maroc Vert et soutenir le vaste potentiel du pays, notamment dans le secteur agricole et agro-industriel. Le transfert de technologie et de know-how permet sans aucun doute de garantir une production de grande valeur, en ligne avec les standards internationaux de qualité. L’Italie est le troisième pays agricole de l’Union Européenne et l’un des leaders dans l’agriculture biologique en Europe et dans le monde. Il est à souligner que la part des terres gérées par l’intermédiaire de moyens biologiques a augmenté de plus de 34% au cours des six dernières années. Un bagage de technologies, de valeurs et de compétences en parfaite harmonie avec les directives du développement agricole et agro-alimentaire entreprises par le Maroc.

Quelles sont vos attentes par rapport au SIAM?

Les entreprises italiennes et marocaines sont engagées, pour le développement de relations fructueuses entre les deux pays, en particulier dans le secteur du développement agricole durable. ICE-Agence italienne pour le commerce extérieur est présente au Maroc depuis plus de  quarante ans, à travers son Bureau de Casablanca. Elle contribue de manière significative au développement des relations commerciales et de partenariat par des services ciblés: accompagnement des entreprises, matchmaking entre sociétés italiennes et marocaines, formation et study tour, participations collectives aux salons professionnels sectoriels. Notre engagement dans des projets stratégiques est également notable. L’un des projets principaux est le Centre technologique pour la transformation des viandes rouges, que nous avons réalisé suite au Mémorandum d’Entente signé par ICE-Agence italienne pour le commerce extérieur et l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires, en octobre 2014. Ledit Centre, équipé de machines et technologie italiennes, a d’ailleurs été inauguré, mercredi 19 avril, en marge du SIAM. Nous tenons à augmenter notre présence sur le marché, afin de renforcer nos relations avec le Maroc et de continuer d’être un allié stratégique dans les plans d’investissement mis en œuvre par le gouvernement marocain.

Propos recueillis par Naîma Cherii

Voir aussi

Laila Mamou, présidente du Directoire de Wafasalaf

«La perception du voyage a beaucoup changé au Maroc» L’Observatoire Wafasalaf a choisi «Le voyage» …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.