Crise entre Moscou et Kiev | Quels impacts pour le Maroc ?

Russie,Ukraine,économie,monde,Poutine,Guerre

Le conflit militaire opposant la à l’ est un véritable big bang géopolitique ouvrant un nouveau chapitre de l’histoire contemporaine. La guerre entre Moscou et Kiev a une incidence conséquente sur la géo économie et les relations politiques mondiales.

Le Maroc ne vit pas en autarcie. Cette crise l’impacte à court, à moyen et à long termes sur différents niveaux.

Sur le plan humain, ce sont presque 10.000 ressortissants marocains, majoritairement des étudiants, qui se sont retrouvés bloqués en . Un effort considérable de la diplomatie marocaine est en train de se faire pour les rapatrier par voie terrestre via les pays limitrophes. Les ambassades du Maroc dans plusieurs pays de l’ de l’Est et leurs services consulaires sont immobilisées pour apporter l’accompagnement nécessaire à nos ressortissants sur place. Des vols spéciaux à des tarifs exceptionnels sont prévus. Plus encore, l’aide marocaine sera étendue aux ressortissants mauritaniens dans la même situation. La réactivité marocaine dans ce sens est très honorable. Le Maroc fut un des premiers pays à organiser aussi rapidement des opérations de ce genre pour évacuer sa diaspora en . Des efforts sont attendus de la part de l’exécutif et notamment du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, pour sécuriser le parcours scolaire de ces étudiants marocains, soit à travers une assistance pour transférer leurs dossiers vers des établissements marocains ou à travers des garanties auprès des institutions dans lesquelles ils étaient inscrits pour que leurs cursus ne soient pas perturbés d’une façon ou d’une autre.

Sur le plan économique, dès les premières prémices d’une éventuelle possibilité d’invasion russe, le du baril de Brent a dépassé la barre symbolique des 100 dollars américains, la tonne de blé a atteint un niveau record de 344 euros la tonne, le du gaz naturel a bondi d’un pas de 40% en une seule journée et le du gaz naturel a connu une flambée spectaculaire. Ces chiffres auront tendance à augmenter avec la tension grandissante sur le marché des matières premières.

Lire aussi
Pétrole : Double tranchant ?

L’approvisionnement du Maroc en blé coûtera plus cher. La Russie et l’Ukraine sont respectivement le premier et le cinquième pays au monde en termes d’exportations de cette denrée ô combien indispensable dans la de consommation marocaine.

La facture énergétique du pays sera plus lourde. Ce qui aura des répercussions sur les différentes facettes de la vie et donc sur le pouvoir d’achat des ménages si aucune compensation n’est opérée, en urgence, par le gouvernement marocain.

Sur les plans de géopolitique et de gouvernance internationale, on assiste à une reconstruction en cours des rapports de force mondiaux surtout avec les risques d’une escalade militaire aux frontières de l’Union Européenne.

La diplomatie marocaine opérera désormais dans un environnement altéré par ces nombreuses agitations et par de nouveaux équilibres géostratégiques qui s’installeront. Cette guerre parvient dans un contexte qui était d’ores et déjà affaibli par une crise de leadership mondial et par de nombreuses fragilités des différents mécanismes de collaboration multilatéraux. Le Maroc devra continuer à diversifier ses alliances stratégiques pour mieux défendre ses intérêts nationaux et continuer à œuvrer auprès de la communauté internationale en faveur de la paix et du développement durable.

Par

Ingénieur d’état

Ex-Députée Parlementaire

Ex-membre de la Commission des affaires étrangères

Voir aussi

variant delta au maroc

Dr. Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé

La propagation de nouveaux variants de Covid-19 notamment indien (Delta), suscite de plus en plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...