samedi 16 décembre 2017

Le rhizome du pyrèthre d’Afrique, «takendicht»

Le rhizome du pyrèthre d’Afrique (ou camomille espagnole, pariétaire, œil de bouc), son nom botanique est anacyclus pyrethrum. Cette plante de la famille des Astéracées se nomme au Maroc «takendicht». Cette racine a la particularité de faire saliver. Elle est reconnaissable par son odeur rappelant un peu la réglisse, mais plus piquante. Elle est connue depuis fort longtemps dans la médecine populaire chez nous et ailleurs dans le monde. Sainte Hildegarde, femme Docteur, après Catherine de Sienne et Thérèse d’Avila, fan incontestable du pyrèthre, disait déjà grand bien de lui.

Selon elle, il aurait des vertus dépuratives, digestives et psychotoniques avec les capacités de stimuler le système digestif, la sécrétion de la salive, l’activité du cerveau, l’organisme en général. Sinon, chez nous, sa décoction est reconnue pour ses propriétés analgésiques, contre le diabète, les maux de gorge, les symptômes de l’épilepsie, la paralysie, l’hémiplégie et même les piqûres d’insectes. Bien sûr, la stricte surveillance d’un spécialiste de la santé est obligatoire.

Voir aussi

L’anone ou «chirimoya»

Le corossol ou l’anone est le fruit du corossolier «annona muricata» ou anonier. Il a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.