France | La campagne vaccinale s’ouvre à de nouvelles professions

Vaccination

La campagne vaccinale contre le Covid-19 poursuit sa cadence accélérée en France en s’ouvrant à partir de ce lundi à de nouvelles professions, sans limite d’âge, soit 7 millions de personnes concernées.

La vaccination anti-Covid a été élargie aux personnels éducatifs comme les enseignants, aux policiers, militaires et douaniers, mais aussi les conducteurs de bus, les chauffeurs de taxi, les agents de nettoyage, les caissiers, les personnels d’hôtels, les buralistes ou les salariés des salles de sport. Ces professions sont considérées désormais comme prioritaires.

Les autorités françaises misent beaucoup sur la vaccination pour pouvoir assurer le retour à une vie normale.

Jeudi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une nouvelle accélération du calendrier vaccinal, avec l’ouverture de la vaccination à tous les adultes plus tôt que prévu, à partir du 31 mai.

Vendredi, la barre symbolique des un tiers de vaccinés a été dépassée en France.

Sur le front hospitalier, 19.720 personnes étaient toujours hospitalisées dimanche en raison du Covid-19, dont 3515 en soins critiques, selon le bilan quotidien de Santé Publique France qui confirme la tendance à la baisse de l’épidémie en France.

En outre, 70 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures, le bilan le plus bas depuis le 11 octobre.

Enfin, 9704 cas ont été recensés ces dernières 24 heures, contre 13.948 le dimanche précédent, soit une baisse de 21%. La moyenne de cas sur les sept derniers jours s’élève, elle, à 12.877, son plus bas niveau depuis Noël.

De même, un total de 172.516 nouvelles personnes ont reçu leur première dose de vaccin, portant le total à 32.787.607 personnes ayant reçu au moins une dose.

Quant au taux de positivité, il est également en chute libre à 3,8%, son niveau de la fin du mois de décembre, avant l’intrusion des variants, et du mois d’août 2020.

“Nous sommes dans une dynamique très positive”, s’est réjoui Bruno Lina, membre du Conseil scientifique.

Sur LCI, le virologue a rappelé toutefois que la France compte toujours “11.000 à 12.000 personnes infectées par jour et plus de 3400 personnes en réanimation”.

“On accumule les bonnes nouvelles, mais pas suffisamment pour se dire que c’est terminé. Ces signaux positifs, c’est la vaccination qui les accompagne. Il y a encore quelques semaines à tenir. On surveille de près la circulation des variants”, a-t-il affirmé, soulignant que “si on continue à avoir ce train de baisse, on pourra entrer dans une période confortable”.

LR/MAP

Voir aussi

Vaccination Anti-Covid,France

La France ouvre la vaccination aux 12-18 ans dès le 15 juin

La vaccination contre le nouveau coronavirus sera ouverte aux adolescents de 12 à 18 ans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.