Focus à Montréal sur les liens profonds des juifs marocains avec leur pays d’origine

L’attachement profond de la communauté juive marocaine à sa patrie d’origine ainsi que la tradition de coexistence pacifique et d’harmonie spirituelle qui distinguent le Maroc ont été mis en avant lors d’une conférence organisée récemment à Montréal, à l’initiative du Centre culturel Dar Al Maghrib.

Tenue sous le thème « Pourquoi les juifs du Maroc gardent-ils un lien profond avec leurs origines? », cette rencontre organisée avec la collaboration de l’association Mémoires et Dialogue, a été animée par le directeur du Centre de la culture judéo-marocaine à Bruxelles, Paul Dahan.

A cette occasion, M. Dahan a mis en exergue le climat de tolérance, de coexistence et du vivre-ensemble entre les Marocains de diverses religions ayant marqué l’histoire du Royaume.

Tout en soulignant l’indéfectible attachement de la communauté juive marocaine au glorieux Trône alaouite, le conférencier a précisé que la culture et la mémoire font du Royaume une terre de tolérance, de dialogue fécond et de cohabitation intelligente entre toutes les composantes de la société.

Padel Pro Circuit organise le 1er tournoi de padel pro-am au Maroc, du 26 au 28 janvier

Il a, par ailleurs, exhorté les Marocains juifs et musulmans résidant à l’étranger à préserver les valeurs de leur pays d’origine notamment en créant des espaces à même de leur permettre de se réunir pour travailler cette mémoire et retrouver leurs racines.

Les participants à cet événement culturel ont aussi tenu à souligner cette singularité marocaine, rappelant que des milliers de juifs marocains sont restés attachés au Maroc quel que soit leur lieu de résidence.

Dans son intervention, la directrice du Centre culturel marocain -Dar Al Maghrib, Houda Zemmouri a indiqué que le Royaume, pays de tolérance et de cohabitation entre les religions, est souvent « cité en modèle, en symbole de coexistence pacifique, tandis que sous d’autres cieux, la religion est instrumentalisée pour diviser et rejeter ».

Elle a ajouté que SM le Roi Mohammed VI a œuvré sans relâche pour conférer un nouvel élan à l’engagement de Ses glorieux ancêtres en faveur de la préservation du patrimoine national dans toutes ses formes et ses composantes.

L’ANGSPE reçoit l’Ambassadeur du Gabon au Maroc accompagné d’une délégation gabonaise

« Cette vision a consacré dans la Constitution de 2011 l’identité nationale, une et indivisible, forgée par la convergence de ses multiples composantes et +enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen +, comme le précise le Préambule de la loi suprême », a indiqué Mme. Zemmouri.

Cet héritage assumé a été préservé et sauvegardé à travers toutes les vicissitudes de l’Histoire, a-t-elle dit.

LR/MAP

,

Voir aussi

Enaam Mayara s’entretient avec l’ambassadeur d’Espagne

Le président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...