Etats-Unis, Israël, Canada… | Ces pays qui ont dit oui au cannabis

Au niveau mondial, le marché du cannabis figure parmi les industries à la croissance la plus rapide, avec un chiffre d’affaires estimé à 75 milliards de dollars d’ici à 2030.

D’autres estimations prévoient un marché mondial du chanvre indien, pesant entre 100 et 200 milliards de dollars à l’horizon 2025.  Une voie d’avenir et des prévisions prometteuses qui ont incité de nombreux pays à travers le monde, à réglementer la culture du chanvre indien.

Les précurseurs

Le Canada s’est lancé en 2001, dans la réglementation de l’usage du cannabis des fins médicales. Les Canadiens atteints de certaines maladies lourdes ou incurables, se voyaient alors prescrire du cannabis par leurs médecins soignants. Le pays est allé plus loin en octobre 2018, en étant le premier pays du G7 à légaliser le cannabis récréatif. Les Pays-Bas, où la possession, la consommation et la vente au détail de moins de cinq grammes de cannabis dans les coffee shops sont tolérées depuis 1976, suivent en 2003. Les personnes atteintes de maladies graves sont alors autorisées à acheter du cannabis dans les pharmacies sur présentation d’une ordonnance médicale. De son côté, Israël autorise depuis 2006, le cannabis thérapeutique, qui peut être prescrit pour des doses contrôlées aux patients atteints de cancer, d’épilepsie, de stress post-traumatique ou de maladies dégénératives.

Effet domino

D’autres pays ont à leur tour légalisé le cannabis thérapeutique. Aux USA, 33 Etats autorisent le chanvre indien à fins thérapeutiques. Le Missouri, dernier en date, l’a légalisé en novembre 2018. En Amérique latine, l’usage thérapeutique du chanvre indien est autorisé au Chili et en Colombie depuis 2015, en Argentine, au Mexique et au Pérou depuis 2017. C’est l’Uruguay qui est le plus libéral dans cette région. En effet, le pays n’a pas seulement légalisé l’usage médical, mais a également autorisé en décembre 2013 la production, la distribution et la consommation du cannabis récréatif. Dans l’Union Européenne (UE), 21 pays sur 28 autorisent, à différents niveaux, le cannabis à usage thérapeutique. Certains ont franchi le pas très récemment, comme l’Allemagne en 2017, le Royaume-Uni, le Portugal, le Luxembourg et la Lituanie en 2018, Chypre début 2019. En Belgique, pourtant pionnière avec une loi autorisant dès 2001 la prescription de médicaments à base de cannabis par des médecins hospitaliers.

En Europe, c’est aux Pays-Bas que sont apparus les premiers producteurs légaux de cannabis en 2003. Le pays a été récemment suivi par le Danemark, le Portugal et la Grèce. La Thaïlande est devenue fin 2018, le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser la culture de cannabis à usage médical, tandis qu’en Afrique, c’est le Royaume de Lesotho, qui a joué les pionniers en légalisant le cannabis mais seulement à usage médical, en 2017.

Israël a autorisé en janvier 2020, l’exportation du cannabis médical, espérant retirer d’importantes retombées économiques de ce marché prometteur. En Australie, qui a légalisé l’usage thérapeutique en 2016, des fermes cultivent légalement du cannabis médicinal depuis 2017. Le pays a autorisé début 2018 les exportations afin d’accroître les débouchés pour ses producteurs nationaux.

Le cannabis est utilisé depuis des siècles en Inde et en Chine pour ses qualités antalgiques, antispasmodiques et anti-inflammatoires. Des qualités que l’on prête à ses deux principales composantes, le Cannabidiol (CBD) et le Tétrahydrocannabinol (THC).

ML

Voir aussi

Elections 2021

Provinces et préfectures | Les élites locales en quête d’une légitimité ébranlée

Le Maroc compte 62 provinces et 13 préfectures. Leur fonctionnement est régi par la Loi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.