Ecotourisme | Le Maroc dispose d’énormes potentialités

Ecotourisme

Le Maroc est doté d’énormes potentialités pour réussir le développement du secteur de l’écotourisme, a souligné mardi, la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Mme Nadia Fettah Alaoui.

“Le ministère a mis en place une stratégie permettant au Maroc de doubler les recettes touristiques de cette filière où le Royaume dispose d’importantes potentialités pour renforcer son positionnement”, a-t-elle ajouté lors de sa participation à la 3ème édition des CRI Meeting Days, un rendez-vous organisé en format virtuel autour du thème “Eco-tourisme : Résilience, Relance et Réinvention dans la région Marrakech-Safi”.

Après avoir mis en exergue les potentialités de la région Marrakech-Safi au niveau de cette chaine de valeur, la ministre a souligné l’importance avec un focus sur le potentiel de l’écotourisme pour réussir la relance du secteur du tourisme, qui a subi de plein fouet les répercussions de la crise pandémique induite par la Covid-19.

“Le développement de l’écotourisme va permettre de préserver à la fois, la biodiversité et l’environnement ainsi que les ressources culturelles et les traditions propres aux territoires”, a-t-elle insisté, relevant que ce secteur représente “une chaine de valeur transversale complexe où, les différents intervenants doivent travailler avec des populations locales qui n’ont pas l’expertise nécessaire pour créer une offre industrialisée de l’écotourisme”.

Dans ce contexte, Mme Fettah Alaoui a appelé à “oeuvrer ensemble pour mettre en place un cadre réglementaire adéquat au développement de l’écotourisme et à l’inclusion de la population locale, dont les petits agriculteurs, les petits artisans, et les guides de manière à créer un écosystème varié”, estimant indispensable d’encourager l’intégration de certains acteurs dans le secteur formel, et de veiller à les soutenir afin que leur revenus ne soient plus précaires.

Et de faire savoir que son département travaille, en collaboration avec les autres intervenants du secteur, sur de nouvelles solutions pour le financement des petites entreprises et coopératives oeuvrant dans ce domaine, qui peinent à accéder aux financements nécessaires au développement de leurs projets touristiques.

Par ailleurs, Mme Nadia Fettah Alaoui, a indiqué que le ministère s’attèlent sur les volets relatifs à l’accompagnement et à la formation afin que cette activité soit connue et reconnue et servir davantage de source de revenus durables pour les populations locales.

“Dans un monde bouleversé par la pandémie, le développement du secteur de l’écotourisme et du tourisme interne s’avèrent une priorité pour le Maroc afin de garantir la relance du secteur”, a-t-elle dit.

Organisée par le Centre Régional d’Investissement (CRI) de Marrakech-Safi, la 3ème édition des CRI MEETING DAYS a été l’occasion d’engager une discussion ouverte et constructive, ainsi qu’une réflexion commune sur l’écotourisme, son émergence, son développement et son importance dans la région Marrakech-Safi.

Pour rappel, la 1ère édition de ce rendez-vous mensuel avait porté sur “la Mixité en entreprise comme levier de performance et de pérennisation” alors que la 2è édition avait traité de l’ADN industriel de la région et la force de rebond économique du secteur industriel dans le contexte de la pandémie.

LR/MAP

Voir aussi

pib maroc 2020,HCP

HCP | Contraction de 6,3% de l’économie nationale en 2020

Le Produit Intérieur Brut (PIB) global en volume a connu un net recul de 6,3% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.