Flash Infos

COVID-19 | L’UE apporte un appui de 65 millions d’euros pour aider le Kenya

COVID-19 | L’UE apporte un appui de 65 millions d’euros pour aider le Kenya

Le Kenya a reçu lundi un appui budgétaire supplémentaire de l’Union Européenne d’une valeur de 7,8 milliards de shillings (65 millions d’euros) destiné à aider ce pays d’Afrique de l’Est à faire face aux effets négatifs générés par la pandémie de Covid-19.

“L’UE a octroyé 65 millions d’euros supplémentaires (7,8 milliards de shillings) au Kenya pour l’aider à faire face à l’impact socioéconomique de la pandémie de Covid-19, soutenir les Kényans menacés par la faim et renforcer les mesures de prévention de la propagation de Covid-19”, indique l’UE dans une déclaration relayée par les médias kényans.

Sur le total de cet appui budgétaire, 3,6 milliards de shillings seront utilisés pour mobiliser des ressources afin de contenir l’impact de Covid-19 sur les secteurs sanitaire, social et économique, alors que 1,2 milliard de shillings seront destinés au soutien direct des familles et des individus vulnérables dans les quartiers informels grâce à des transferts mensuels en espèces, explique-t-on de même source.

Cette dernière opération se fera par des vérifications minutieuses pour éviter les doubles bénéficiaires et garantir que les services de santé sont fournis aux personnes les plus vulnérables, précise l’UE dans sa déclaration.

2,4 à 3 milliards de shillings seront destinés aux PME kényanes à travers la mise à leur disposition d’un fonds de roulement leur permettant de continuer leurs activités et de préserver les postes d’emplois, selon la même source qui ajoute que 600 millions de shillings seront affectés à la facilité d’urgence pour un commerce sûr qui maintient les chaînes d’approvisionnement essentielles au commerce, garantissant la sécurité alimentaire et l’accès aux médicaments essentiels.

En avril, l’UE a fourni au Kenya une aide de 1,8 million d’euros, soit l’équivalent de 211 millions de shillings, rappelle-t-on.

LR

Voir aussi

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, Sidi Hamdi Ould Errachid et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.