Climat des affaires | Le Gouvernement œuvre à élaborer une nouvelle feuille de route

Le Gouvernement œuvre à l’élaboration d’une nouvelle feuille de route relative à l’amélioration du climat des affaires, considéré comme une condition sine qua non pour la simplification et la facilitation de l’investissement et de l’entrepreneuriat, a indiqué, lundi, le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli.

Le ministre, qui répondait à une question orale sur « les politiques publiques relatives à l’amélioration du climat des affaires », à l’initiative du groupe du Rassemblement National des Indépendants (RNI) à la Chambre des Représentants, a affirmé que le Gouvernement s’engage à mener plusieurs réformes visant l’amélioration du climat des affaires et d’en faire un véritable levier de compétitivité, dont notamment à l’accès au foncier productif, aux énergies renouvelables et aux financements nécessaires.

Parallèlement à l’élaboration de la nouvelle charte de l’investissement et ses textes d’application, a ajouté Jazouli, le Gouvernement, à travers la tenue de quatre réunions interministérielles, s’est attaché à prendre des mesures concrètes, conformément aux Hautes Instructions Royales, pour garantir la mise en place de cette Charte, mettant en exergue ses axes prioritaires, en particulier la simplification des démarches administratives, la mise en œuvre effective de la charte de décentralisation administrative et la facilitation de l’accès au foncier.

Langue amazighe : Le gouvernement sommé de s’activer davantage

Répondant à une question portant sur la simplification des démarches administratives au profit des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre a relevé que le gouvernement oeuvre pour la mise en place de mécanismes d’appui et d’accompagnement appropriés au profit des Marocains du monde, notant que des travaux sont en cours pour mettre en place une cellule spéciale d’accueil et d’orientation de la communauté MRE.

Et de noter que seulement 10% des transferts des MRE, qui s’élèvent à 93 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, sont orientés vers l’investissement, et seulement 2% vers l’investissement productif, affirmant que l’Exécutif vise à améliorer ces indicateurs.

LR/MAP

,

Voir aussi

Marrakech,produits du terroir,ADA,Développement Agricole

Marrakech | Lancement du 6è Concours marocain des produits du terroir

Le coup d’envoi de la 6ème édition du Concours marocain des produits du terroir visant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...