Maroc-Chili | Tenue à Rabat de la 6e réunion du mécanisme des consultations politiques

La 6ème réunion du mécanisme des consultations politiques entre le Maroc et le s’est tenue lundi à Rabat, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Co-présidée par l’Ambassadeur, Directeur Général des Relations Bilatérales et Régionales au Ministère des Affaires étrangères, de la africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Fouad Yazourh et la Vice-Ministre des Relations Extérieures de la République du , Ximena Fuentes, cette réunion a permis d’aborder l’état des relations bilatérales et les moyens à même de les renforcer davantage dans différents domaines, ajoute la même source.

Lors de cette rencontre, les deux responsables ont réaffirmé la volonté commune de leur pays, sous l’impulsion de Sa Majesté le et de Son Excellence le Président de la République du , Gabriel Boric Font, de donner plus de substance et de contenu au partenariat bilatéral, notamment dans le cadre de la Sud/Sud, mutuellement bénéfique, souligne le communiqué.

Ils ont exprimé l’attachement des deux pays aux processus de consolidation démocratique, tout en réitérant leur engagement en faveur de la protection et la promotion des droits de l’Homme, de la Femme, de l’Enfant et de l’égalité des genres, indique le ministère, précisant qu’ils ont également convenu de présenter des initiatives conjointes au sein du Conseil des Droits de l’Homme.

Drame de Tanger | Vous cherchez un responsable ?

Tout en se félicitant de l’appui réciproque à leurs candidatures respectives dans différentes instances internationales, ils se sont engagés à promouvoir davantage la coopération et à poursuivre la coordination au sein de celles-ci. Ils ont convenu, à cet égard, de la nécessité de mener des actions conjointes, à partir d’une approche multilatéraliste, en phase avec les objectifs de développement durable à même de faire face aux multiples défis auxquels la communauté internationale est confrontée dont notamment la lutte contre le changement climatique, la protection de l’environnement, la biodiversité, les océans et l’immigration clandestine selon une approche humaniste et dans le cadre de la lutte contre les mafias de la traite des êtres humains.

La problématique de l’eau a également été au cœur d’un échange fructueux entre les deux parties, lesquelles ont convenu du partage d’expertise en matière de dessalement de l’eau de mer, de l’irrigation et de l’agriculture, selon le communiqué.

Sur le plan culturel, les deux responsables, qui se sont félicités de la richesse des échanges entre les deux pays, ont décidé de donner à la coopération culturelle, académique, universitaire et scientifique une place prioritaire dans la coopération bilatérale.

Naama Mayara s’entretient avec le président du comité exécutif de l’UPA

Ils ont plaidé, en outre, pour étendre ce levier à d’autres volets d’intérêt commun, notamment à travers les Instituts Diplomatiques, les bibliothèques nationales, le Centre Culturel Mohammed VI pour le Dialogue des Civilisations et les Institutions culturelles et universitaires des deux pays, mettant en parallèle l’accent sur la composante sport dans le rapprochement de leurs respectives sociétés civiles.

Sur le plan économique, les deux parties ont exprimé la volonté partagée de promouvoir davantage les échanges commerciaux entre les deux pays, lesquels restent en deçà de leur potentialité, ainsi que la coopération en matière touristique, logistique, , hydrogène vert, ressources hydriques, pêche maritime, industrie, notamment automobile et .

Yazourh a réitéré la place que le Maroc accorde à l’ et le souhait de développer avec le Chili une coopération triangulaire Sud/Sud pour un meilleur positionnement économique et commercial des deux pays au niveau régional et continental, souligne la même source.

Les deux parties ont convenu de réunir au courant de l’année 2023, la prochaine session de la Commission mixte entre les deux pays, conclut le communiqué.

LR/MAP

Voir aussi

Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire,CSPJ

SM le Roi accorde Sa Haute approbation à la nomination de responsables judiciaires dans plusieurs juridictions du Royaume

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, Président du Conseil Supérieur du Pouvoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...