Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale française

«Le Maroc, véritable chaînon entre l’Afrique et l’Europe»

Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale française

Pourquoi ce jumelage institutionnel entre les parlements français et marocain et quels objectifs?

Ce jumelage est aussi la démonstration que, de plus en plus, les parlements vont se rendre compte du rôle qui est le leur et qu’ils ont l’obligation d’améliorer leurs procédures, pas simplement pour le plaisir de le faire, mais pour mieux répondre à l’attente des populations.

Qu’apporte ce jumelage institutionnel?

C’est un échange de bonnes pratiques, pour participer aux mêmes objectifs. Que l’on soit au Maroc ou en France, nous avons de plus en plus la nécessité de montrer à nos compatriotes que nous sommes en charge, avec eux, de préparer l’avenir. Et montrer que, dans notre fonctionnement, nous voulons à la fois les associer, leur faire comprendre les difficultés et leur expliquer les réussites et les échecs. Voilà pourquoi il me paraît utile et important de sanctuariser ce travail entre les représentants français et marocains.

Rives Nord et Sud de la Méditerranée, quel avenir?

Nous devons être de plus en plus capables de comprendre que c’est fini, cette Méditerranée infranchissable !

Quelles difficultés?

Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés. Les réfugiés qui, pour un certain nombre d’entre eux, hélas, périssent en Méditerranée et, aujourd’hui, que ce soit sur les questions démographiques, du numérique, ou de la transition écologique, nous avons des réponses à trouver ensemble, pour donner envie à nos compatriotes de se reconnaître.

Comment associer et faire profiter l’Afrique de ce jumelage?

Nous avons cette démarche de travailler étroitement avec nombre de pays africains. Je pense que le Maroc a cette spécificité de pouvoir, au nom de son histoire, être ce chaînon entre le continent africain et l’Europe. C’est là où il a à prendre toute sa place.

Le retour du Maroc à l’Union Africaine?

Ce retour du Maroc dans son cadre africain est, à mon avis, un premier pas dans cette direction.

Propos recueillis par Mohammed Nafaa

Voir aussi

NASA | Quatre questions au scientifique marocain Kamal Oudrhiri

NASA | Quatre questions au scientifique marocain Kamal Oudrhiri

Nouvelle percée en physique quantique sous la conduite du scientifique marocain Kamal Oudrhiri, qui travaille …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.