«Chih», l’armoise blanche

Chih, l’armoise blanche ou de son nom latin «artemisia herba alba», c’est une petite plante qui pousse à l’état sauvage. Elle dégage une senteur épicée relevée, très agréable, mais sa saveur reste assez amère. Les vertus curatives des feuilles et fleurs de cette petite plante sont reconnues dans le monde, depuis l’antiquité. Chez nous, depuis fort longtemps, elle est considérablement employée en médecine populaire.

En infusion ou en décoction, on la boit pour ses vertus purgatives, vermifuges, pour soulager les maux gastro-intestinaux, la fièvre, les règles douloureuses, les maux de tête, les affections hépatiques ou bucco-dentaires ou pour soigner le diabète non insulinodépendant dit de type 2. Elle sert aussi à parfumer le thé. Ailleurs dans le monde, l’armoise blanche, qui contient des vitamines A1, B1, B2 et C, de la résine, du tanin, du mucilage et de l’inuline, est aussi utilisée pour guérir l’épilepsie et le paludisme. Il paraîtrait, selon certaines croyances anciennes, qu’en boire en tisane avant de dormir permet de faire des rêves prémonitoires et la faire brûler dans une maison la débarrasserait d’ondes négatives. Elle est cependant interdite aux femmes enceintes.

Voir aussi

La poire, Boueouid

La poire, appelée chez nous «boueouid» ou «ngass», se cultive au Maroc, principalement dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.