C24 | La Papouasie-Nouvelle-Guinée souligne le large soutien international au plan d’autonomie

La Papouasie-Nouvelle-Guinée s’est félicité, lors du séminaire du C24 pour les Caraïbes, tenu à Caracas (14-16 mai), du soutien international grandissant à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour clore définitivement le différend régional autour du Sahara marocain.

“Il est agréable de constater le soutien international croissant à cette proposition de compromis crédible, et nous sommes encouragés par un tel appui qui contribuera à aider toutes les parties prenantes concernées dans ce différend à trouver une solution amiable, durable et pacifique”, a souligné le Chargé d’affaires de la Papouasie-Nouvelle-Guinée auprès de l’ONU, Fred Sarufa.

Il a, de même, exprimé le soutien ferme de son pays au processus politique en cours sous l’égide du Secrétaire général de l’ONU, avec la facilitation de son Envoyé personnel, Staffan de Mistura, visant à parvenir à une solution politique “mutuellement acceptable, négociée et durable” à ce conflit artificiel.

Appelant au maintien de ce “momentum”, l’intervenant a souligné que son pays encourage les efforts visant à reprendre le processus “important” des tables rondes avec la participation du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario” conformément à la résolution 2703 du Conseil de sécurité.

Le Koweït salue la décision de Washington de reconnaître la marocanité du Sahara

Le diplomate a, en outre, mis en avant le plein respect par le Maroc du cessez-le-feu et sa coopération louable avec la MINURSO, exhortant les autres parties à faire de même.

Il a par ailleurs salué les efforts continus du Royaume pour promouvoir le développement durable dans les provinces du Sud à travers des investissements dans les infrastructures et les projets socio-économiques, soulignant que cette dynamique améliore grandement les conditions de vie des populations locales.

Sarufa s’est également félicité de la participation des représentants démocratiquement réélus des populations des provinces du Sud dans les deux tables rondes à Genève, au séminaire régional du C24, ainsi qu’aux sessions annuelles du même comité.

Il a relevé que l’ouverture par plusieurs pays de consulats généraux dans les villes de Dakhla et Laâyoune se veut une reconnaissance des efforts consentis par le Maroc.

Le représentant de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à l’ONU a, de même, salué les efforts “positifs” déployés par le Maroc en vue de renforcer les droits de l’homme dans la région.

L’enrôlement militaire des enfants par le polisario est un “crime de guerre” (Omar Hilale)

Il a, par ailleurs, exprimé la préoccupation continue de son pays quant aux violations des droits fondamentaux des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, notamment les femmes et les enfants, soulignant la nécessité de régler rapidement cette situation.

Il a enfin appelé à permettre au Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés de procéder à l’enregistrement et au recensement des populations des camps de Tindouf, dans le nord-ouest de l’Algérie.

LR/MAP

,

Voir aussi

Abdellatif Hammouchi,Andrei Augusto Passos Rodrigues,Brésil,DGSN

Le DG de la Police fédérale brésilienne salue la coopération sécuritaire avec le Maroc

Le Directeur général de la Police fédérale brésilienne, Andrei Augusto Passos Rodriguese, a souligné, mardi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...