Arménie | Victoire électorale malgré la défaite militaire

Arménie

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a largement remporté les législatives anticipées avec 53,9 % des suffrages. Le bloc Arménie de Robert Kotcharian a, quant à lui, reçu 21 % des bulletins, selon la même source.

De nombreux observateurs craignent cependant que des protestations, voire des émeutes n’éclatent à l’issue d’une campagne électorale véhémente qui a polarisé la société arménienne quelques mois après une lourde défaite militaire face à l’Azerbaïdjan. L’ex-journaliste Pachinian, 46 ans, porté au pouvoir en 2018 par une révolution pacifique contre les vieilles élites corrompues, a vu sa popularité record mise à mal par la déroute d’Erevan durant la guerre contre l’Azerbaïdjan, voisin et ennemi juré, à l’automne 2020.

Après six semaines de combats ayant fait plus de 6.500 morts, l’Arménie a dû céder d’importants territoires qu’elle contrôlait depuis une première guerre avec Bakou dans les années 1990. Les deux pays se disputent le Haut-Karabakh, une région séparatiste azerbaïdjanaise majoritairement peuplée d’Arméniens. Perçue comme une humiliation nationale, cette défaite a déclenché une crise en Arménie, forçant Nikol Pachinian à convoquer des législatives dans l’espoir de renforcer sa légitimité. 

Lire aussi
«L’fegouss», le concombre serpent

Nombre de ses anciens partisans l’accusent d’être un « traître » pour avoir accepté un cessez-le-feu se tournant désormais vers ses adversaires. Aussi, la campagne électorale a montré une profonde division entre les deux camps et des experts s’attendent à des protestations, voire des violences en Arménie après le scrutin.

P. Zehr

Voir aussi

pass vaccinal,France

Des manifestations contre le pass vaccinal dans toute la France

Plusieurs manifestations contre le projet de « pass vaccinal », débattu au Parlement, ont été organisées samedi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...