ADM publie la 1ère édition de son rapport de développement durable

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a publié, lundi, la première édition de son rapport de développement durable 2022.

Intitulé “Les autoroutes au Maroc : un modèle de gestion inclusif et durable”, ce rapport revient notamment sur le bilan des programmes Vert, Azur et Communautaire à fin 2022, ainsi que d’autres actions menées par ADM.

“L’autoroute vers un avenir durable se dessine à travers notre engagement à équilibrer efficacité économique, innovation, responsabilité environnementale et bien-être social, guidant ainsi chaque kilomètre parcouru vers un horizon de durabilité”, a affirmé le Directeur Général de la société nationale des Autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, cité dans le rapport.

Et d’ajouter : “Cette première édition du rapport d’activité développement durable retrace notre contribution, et nous continuons de réaliser des progrès en ligne avec le Nouveau Modèle de Développement, les stratégies nationales du Royaume et ses engagements internationaux”.

Dans le cadre de son programme vert, l’action d’ADM a porté sur le reboisement de compensation, l’aménagement paysager des dépendances de l’autoroute et la préservation des ressources naturelles, indique le rapport, précisant que 939.800 arbres ont été plantés, avec une superficie reboisée de 1.955 Ha à fin 2022.

Le reboisement de compensation a concerné l’ensemble des axes autoroutiers construits, avec des superficies qui dépassaient largement les superficies déboisées et qui ont atteint pour le cas du chêne liège 20 fois plus que la superficie déboisée, fait savoir la même source.

Concernant l’aménagement paysager des dépendances autoroutières (aires de service, gares de péage, terre-plein central, talus, échangeurs), il a toujours fait partie de tout projet d’infrastructure avec un choix de palette adaptée aux régions traversées par le réseau autoroutier, nécessitant un minimum d’arrosage et d’entretien, relève ADM, faisant état d’un total de 2.895.518 arbres et arbustes incluant différentes espèces végétales adaptées aux régions traversées.

Ledit rapport jette également la lumière sur le programme “Al Ard”, dont le bilan compte 35 Ha de talus traités par ensemencement, 150.000 plants produits annuellement destinés à fixer les sols sur les talus autoroutiers après exploitation de la pépinière aménagée en collaboration avec l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et 10.000 jours homme de travail créés, suite au développement d’activités supplémentaires.

Autoroutes du Maroc | Le cap de 1 million d’utilisateurs du Pass Jawaz franchi

En matière de préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, ADM fait état du traitement des eaux usées des aires de service et réutilisation dans l’arrosage des espaces verts, du compactage à sec (technique innovante de construction d’ouvrages autoroutiers ayant permis l’économie de 4 millions de m3) et du prétraitement des eaux pluviales au niveau de la section courante dans des bassins déshuileurs avant rejet dans le milieu naturel.

Il s’agit aussi du recyclage des matériaux pour les travaux d’entretien de la chaussée, de la mise en place de processus administratifs numériques et l’optimisation de la consommation qui ont abouti à une diminution de 2.060 500 feuilles A4 de papier en 2022 par rapport à 2019 soit 81% de réduction.

Au volet de la biodiversité, ADM a veillé à préserver la palette végétale naturelle au niveau des milieux traversés et son utilisation au niveau de l’emprise, à participer aux programmes de préservation des espèces menacées en collaboration avec le Haut-Commissariat des Eaux et Forêts (grande Outarde et Turnix d’Andalousie) et à prévoir des couloirs de passage de la petite faune au niveau des autoroutes à travers des ouvrages hydrauliques.

S’agissant du programme “Azur”, qui porte sur le volet énergétique, ADM a mis en place des initiatives concrètes telles que l’installation de panneaux photovoltaïques au niveau de 4 sites et le remplacement de l’éclairage traditionnel par des systèmes à LED.

“Ces actions démontrent le souci de réduire l’empreinte environnementale en utilisant des sources d’énergies renouvelables. En optant pour des panneaux photovoltaïques, ADM contribue à la production d’énergie verte tout en réduisant sa dépendance aux combustibles fossiles”, fait remarquer le rapport.

«Notre défi, améliorer le service»

Et de préciser que 50% des sites sont équipés en éclairage LED pour leur éclairage public et 4 gares de péages d’ADM sont autonomes le jour par le recours à l’énergie solaire (panneaux photovoltaïques).

Pour ce qui est de la mobilité électrique, ADM a mis en place un réseau interurbain de bornes de recharge pour véhicules électriques, avec un taux de localisation de 90% sur l’axe Tanger-Agadir. La distance moyenne entre chaque borne est de 26 kilomètres.

Cette action concrète démontre son engagement à promouvoir une mobilité plus respectueuse de l’environnement.

Par ailleurs, ADM a rappelé que la mise en œuvre, depuis 2008 en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, du Programme J/Jeunes espoirs, venant en soutien aux écoles rurales limitrophes au réseau autoroutier.

L’action dans ce cadre se poursuit en 2022 avec l’amélioration des conditions sanitaires et l’accès aux ressources numériques au profit de près de 3.600 élèves grâce aux opérations de réhabilitations réalisées au niveau de 10 écoles limitrophes, la reconstruction de l’école primaire limitrophe “Larbi Batma”, avec la création et l’équipement d’une classe numérique, dans le cadre du projet de construction du nouvel échangeur “Machraa Benabbou”.

En matière de sensibilisation à la sécurité autoroutière, ADM, en partenariat avec l’Association El Boughaz des Conducteurs de Poids Lourds (ABCPL), a lancé durant le mois de Ramadan 2022 la première opération “Iftar” au profit des conducteurs des poids lourds (PL) pour souligner l’importance de prendre des pauses sur autoroute, particulièrement durant le mois sacré où le manque de sommeil et la baisse de vigilance au volant pourraient constituer des risques d’accidents.

En outre, la société a produit et diffusé en 2020, puis relancé en 2022, la première série didactique dédiée à la sécurité autoroutière, baptisée #whna_ fl’autoroute, qui cible l’amélioration du comportement au volant des conducteurs sur autoroute.

LR/MAP

,

Voir aussi

Maroc,Libye,formation professionnelle

Maroc-Libye | Signature d’un mémorandum d’entente sur la formation professionnelle

L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et le ministère …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...