mardi 12 décembre 2017

SIAM 2015 : Quel bilan ?

Ministre akhannouch maroc

La 10ème édition du Salon international de l’Agriculture au Maroc (SIAM) n’a finalement pas drainé le million de visiteurs prévu, mais cela n’a pas eu d’effet sur sa réussite…

En effet, selon Jaouad Chami, Commissaire du SIAM, il s’agissait d’une édition «très réussie sur tous les plans». La 10ème édition de ce grand rendez-vous annuel a enregistré -et pendant seulement cinq jours- environ 817.000, contre 850.000 lors de la 9ème édition qui s’était étalée sur dix jours.

Les paris tenus

Chami a aussi relevé: «La journée du 1er Mai a connu une affluence du public des plus massives. On a pu comptabiliser environ 200.000 visiteurs qui ont pu circuler au niveau des différents pôles et stands en toute sécurité et avec une grande fluidité».

Se félicitant des mesures prises cette année par les organisateurs, pour permettre au Salon de contenir et de gérer au mieux les grands flux des visiteurs, le Commissaire a fait observer que les pôles «Elevage» et «Produits du terroir» ont été les plus fréquentés par les visiteurs venus nombreux à la découverte de produits qui font partie de l’identité marocaine et qui font la singularité du Maroc.
Marquée par une dynamique commerciale très importante au niveau de tous les pôles, cette édition a connu la signature d’environ 20 conventions, outre des partenariats scellés entre les sociétés du secteur privé.

Renforcement du positionnement

Le SIAM a su, dès ses premières éditions, s’inscrire dans le calendrier des rendez-vous incontournables de l’Agriculture et ce, aux niveaux aussi bien national et continental qu’international, se hissant au rang de premier Salon du Maroc et d’Afrique.
Un engouement partagé par les acteurs du marché à l’international, mais aussi sur le plan national, qui sont plus nombreux et participent à faire de chaque année une édition record.
C’est une progression chiffrée, mais également et surtout qualitative, soulignée par l’identité unique du Salon et sa vocation particulière à la croisée des chemins de l’information, de la mise en relation et du benchmarking, que vient parfaire un programme scientifique de haut niveau.
Dernière en date, l’édition 2014 a ainsi connu une affluence record de plus de 850.000 visiteurs et vu la participation de plus de 55 pays. Plus de 1.200 exposants ont également participé à cette édition enregistrant un taux de fidélisation estimé à plus de 85%. Une fidélité qui s’explique notamment par la dynamique commerciale très intense que connaissent les pôles Machinisme, Produits du terroir et Agrofourniture.

H. Dades

Oléiculture : Partenariat maroco-émirati


En marge de la 10ème édition du SIAM, le ministère de l’Agriculture et la Pêche maritime et le groupe émirati Al Dahra Agriculture Maroc ont signé une convention de partenariat portant sur la réalisation, sur une superficie de 560 hectares, de deux projets dans le domaine de l’oléiculture, pour un montant de 157 MDH. Les deux projets prévus par cette convention devraient être réalisés dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat et le secteur privé. Ils devront aussi favoriser une meilleure production devant atteindre 14 tonnes/hectare ainsi que la création de 176 postes d’emploi.
Les projets précités devraient ainsi favoriser une meilleure valorisation des terres agricoles mises à la disposition du groupe émirati. La réalisation de ces projets s’inscrit dans l’esprit du Plan Maroc Vert visant à assurer une dynamique continue au secteur agricole à travers la promotion des investissements nationaux et étrangers.

Huile d’olive : Remise des trophées de la qualité


Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a organisé, en marge de la 10ème édition SIAM, une cérémonie de remise des trophées des meilleurs producteurs de l’huile d’olive vierge extra. 12 trophées ont ainsi été décernés: 3 dans la catégorie «fruité vert intense», 3 dans la catégorie «fruité vert moyen», 3 dans la catégorie «fruité vert léger» et 3 dans la catégorie «fruité mûr». Le principal objectif visé à travers l’organisation de cette compétition consiste à créer un challenge générateur d’une émulation positive entre les différents acteurs de la filière oléicole pour améliorer la qualité de la production oléicole nationale, d’autant plus que la qualité représente un miroir qui reflète les soins destinés aux olives depuis le verger jusqu’à l’extraction de l’huile et sa mise en bouteille. C’est également une action de marketing pour promouvoir la consommation de l’huile d’olive de qualité tout en sensibilisant les citoyens sur les normes qualitatives de l’huile d’olive et sur les vertus nutritionnelles et sanitaires de ce produit noble.

Produits du terroir : Présence de plus en plus forte


Les produits du terroir, connus par leurs bienfaits nutritionnels et cosmétiques, attirent le plus grand du public venu pour découvrir les nouvelles formules et gammes diversifiées lors de la 10ème édition du SIAM.
Exposer des produits naturels aux déclinaisons modernes et au marketing attractif, tout en leur préservant leur cachet du terroir est un défi que les coopératives ont pu relever.
Huiles d’argan et d’olive, Safran, figues de barbarie, palmier-dattier, câpre, miel et bien d’autres produits issus du monde rural font partie des produits exposés au pôle des produits du terroir au SIAM 2015. Cet espace, qui accueille plus de 250 coopératives marocaines, est dédié aux coopératives et associations du Maroc pour la promotion des produits agricoles artisanaux et produits du terroir. Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a pu identifier plus de 200 produits du terroir à travers trois signes distinctifs d’origine et de qualité, à savoir l’indication géographique, l’appellation d’origine et le label agricole.

GCAM-OFPPT : Encore plus de coopération


Le Groupe Crédit agricole du Maroc (GCAM) et l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) ont consolidé leur partenariat, déjà scellé en 2009, par la signature de 4 conventions-cadres, en marge de la 10ème édition du SIAM 2015.
Signées par le PDG du GCAM, Tarik Sijilmassi et le DG de l’OFPPT, Larbi Bencheikh, ces quatre conventions visent à développer un partenariat étroit entre les deux institutions, ouvert sur la valorisation du capital humain, la formation continue, l’assistance au recrutement et l’accès au Financement des Très petites entreprises (TPE).
Pour rappel, le partenariat OFPPT/GCAM date de 2009 et a déjà permis la création de 87 entreprises, générant ainsi plus de 400 emplois.

Voir aussi

Produits de la mer : Une étude lancée sur la commercialisation

L’ONP a lancé, dernièrement, une étude pour l’organisation de la commercialisation des produits de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.