31ème Sommet Arabe | Que retenir de la Déclaration d’Alger?

Le 31ème qui s’est tenu en Algérie, le 1er et 2 novembre 2022, a clôturé ses travaux en adoptant une déclaration finale. N’en déplaise au pays hôte de ce conclave, le rôle agissant du , notamment au niveau arabe, a été une nouvelle fois mis en évidence.

N’en déplaise au pays hôte du 31ème Sommet de la Ligue Arabe, l’Algérie, l’action continue et sincère du par rapport aux questions et dossiers qui préoccupent le monde arabe a été hautement saluée par les participants.  Lutte antiterrorisme, médiation pour la résolution de la crise libyenne, défense de la cause palestinienne, promotion de la coopération entre Etats arabes. Autant de défis et d’objectifs pour lesquels le sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, ne ménage aucun effort. La Déclaration finale du 31ème qui a clôturé ses travaux le 2 novembre 2022, a insisté sur l’action du par rapport aux principaux dossiers qui préoccupent les pays et peuples arabes.

Antiterrorisme: Appel à tirer profit de l’expérience marocaine

Le a appelé  à tirer profit de l’expérience marocaine dans le domaine de la lutte antiterroriste. Au terme de ses travaux à Alger, le sommet a souligné l’importance de continuer à tirer profit des expériences et services de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains et de l’Institut Mohammed VI de formation des Imams Mourchidines et Mourchidates au Maroc. Les participants au Sommet, ont également salué la mise en place au Maroc, du Bureau Programme de l’ pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique. Ouvert en juin 2021, le Bureau se fixe comme mission d’œuvrer au développement et à l’exécution des programmes adoptés, qui visent en premier lieu à développer et à renforcer les capacités et les compétences dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, notamment en ce qui concerne la sécurité et la gestion des frontières, les enquêtes et les poursuites, l’administration des établissements pénitentiaires et la requalification et la réinsertion. Le choix du Royaume en tant que partenaire pour la création de ce Bureau traduit le respect et la confiance dont jouit la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Crise libyenne: La médiation de Rabat mise en avant

Le Sommet Arabe a également souligné l’importance de l’accord de Skhirat en tant que base au processus de résolution de la crise libyenne. Dans sa Résolution à l’issue des travaux de sa 31ème Session, la Ligue Arabe a mis en évidence l’accord de Skhirat et son rôle dans le cadre des efforts menés par le Maroc, pour aller de l’avant et mettre en place une base constitutionnelle solide devant aboutir à l’organisation de la présidentielle libyenne et des élections législatives dans ce pays en proie à l’instabilité depuis plus de 10 ans. La Déclaration finale du Sommet Arabe 2022, a également salué la rencontre tenue au Maroc, le 21 octobre 2022 à Rabat, entre le président de la Chambre des représentants libyenne et le Président du Haut Conseil d’Etat libyen, en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita.

Généraux d’Algérie | «Vous avez reçu un message…»

Cause palestinienne: L’engagement personnel du Roi Mohammed VI hautement salué

Depuis toujours, le Maroc place la défense de la cause palestinienne en tête de ses priorités. Sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods Acharif, le Royaume a toujours répondu présent et pris les devants pour défendre la cause juste du peuple palestinien. Le Sommet Arabe a salué, au terme des travaux de sa 31ème Session, les efforts continus de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la défense de la Ville Sainte.  Dans la Déclaration adoptée au sujet des développements de la cause palestinienne, le Sommet arabe s’est félicité des projets réalisés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, bras exécutif du Comité, sous la supervision directe de SM le Roi, pour soutenir la lutte des Maqdessis. Le texte a également salué le versement par le Maroc de sa contribution financière aux Fonds Al Aqsa et Al-Qods. D’autre part, le Sommet a exprimé son soutien au Comité Al-Qods que préside SM le Roi et son appui au rôle et aux actions de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif en faveur des Maqdessis. Dans ce sens, le rapport du Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Abou El Gheit (Egypte), sur l’action arabe commune, soumis au Sommet, a mis en avant l’importance des accords signés, le 11 septembre dernier, par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif pour parrainer dix écoles dans la Ville Sainte, ainsi que des aides médicales et humanitaires d’urgence fournies par le Royaume, sur Hautes Instructions Royales, à la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Le rapport a, en outre, salué la médiation directe dans laquelle s’est engagé le Royaume du Maroc, sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, président du Comité Al-Qods et les d’Amérique, qui a abouti à un accord sur l’ouverture permanente du pont Allenby/Roi Hussein reliant la Cisjordanie à la Jordanie et qui constitue le seul débouché des Palestiniens vers le monde. Les efforts de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif dans la protection des droits arabes et islamiques dans la Ville Sainte se sont également traduits par le soutien et le financement de programmes et projets, notamment dans les domaines sociaux dont la santé, l’enseignement et l’habitat, ce qui a contribué de manière tangible à l’amélioration des conditions de vie des Palestiniens et à la préservation du patrimoine religieux et civilisationnel de la Ville Sainte. Les derniers de ces projets ont été lancés par l’Agence en septembre 2022 avec une enveloppe de plus d’un million de dollars financée par le Maroc. Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la poursuite par l’Agence, dont le Maroc prend en charge près de 86% de son budget annuel, de ses programmes sociaux de soutien à Al-Qods et à sa population.

Rabat-Madrid | L’accueil par l’Espagne du dénommé Brahim Ghali impactera à coup sûr la coopération sécuritaire

Coopération: Resserrer le rang arabe, grande préoccupation pour le Maroc

Le Sommet arabe d’Alger a hautement salué la dimension humanitaire caractérisant la coopération du Maroc avec les pays arabes ayant besoin d’un soutien exceptionnel urgent. Les dirigeants arabes ont fait part, dans les résolutions adoptées par le Sommet, de leur haute appréciation pour le rôle du Maroc dans ce domaine, saluant notamment les aides médicales et l’appui dans le domaine de santé et de formation médicale apportés par le Royaume aux Iles Comores entre autres pays pour lesquels le Royaume a toujours répondu présent dans les temps difficiles. Dans ce cadre, le Sommet a exprimé grande considération pour le soutien financier alloué par le Maroc au Yémen dans le cadre du programme de reconstruction et de relance économique de ce pays.

MN

Non-ingérence dans les affaires internes des Etats, Réforme de la Ligue Arabe…

Les objectifs à court et moyen terme des pays arabes

Les quelques Chefs d’Etat qui ont pris part au 31ème Sommet de la Ligue Arabe qui s’est tenu en Algérie, a souligné l’importance majeure de la réforme et du développement de la Ligue Arabe. Cette réforme a pour finalité de répondre aux exigences arabes dans le contexte actuel et d’accompagner les évolutions qui prévalent aux niveaux régional et international. L’Organisation Panarabe a également appelé à renforcer la place des jeunes et de l’innovation dans l’action arabe, notant qu’un fonds a été créé dans ce sens pour soutenir et accompagner les porteurs de projets issus de tous les pays arabes outre la mise en place d’un hub incubateur arabe au profit de ces jeunes entrepreneurs et de l’organisation d’un prix arabe pour les projets de développement durable.  La déclaration finale ayant sanctionné les travaux du 31ème Sommet de la Ligue Arabe (1-2 novembre 2022, Alger), n’a pas manqué de souligner l’impératif d’œuvrer à la consolidation de l’action arabe commune en vue de préserver la sécurité nationale des Etats arabes dans son acceptation globale et dans toutes ses dimensions politique, économique, alimentaire, énergétique, hydrique et environnementale, et de contribuer au règlement des crises que traversent certains pays arabes, de manière à préserver l’unité des Etats membres, leur intégrité territoriale et leur souveraineté sur leurs ressources naturelles. La Déclaration finale du Sommet Arabe a, en outre, insisté sur la centralité de la question palestinienne et le soutien inconditionnel aux droits inaliénables du peuple palestinien, y compris son droit à la liberté, à l’autodétermination et à l’établissement d’un État palestinien indépendant jouissant d’une pleine souveraineté sur la base des frontières du 4 juin 1967, avec comme capitale Al-Qods Est, ainsi que le droit au retour et à la réparation des réfugiés palestiniens, conformément à la résolution n°194 de l’ en 1948.

Voir aussi

Sahara marocain,Belgique,plan d’autonomie

Sahara | Des experts mettent en avant à Bruxelles la pertinence du plan marocain d’autonomie

Des experts en droit et en relations internationales, des universitaires et des politiques ont mis …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...