lundi 1 mai 2017

Maroc-Afrique : Echanges commerciaux encore faibles mais en accroissement constant

Les relations entre le Maroc et l’Afrique s’intensifient et les échanges commerciaux entre le Royaume et le reste du Continent ne cessent de s’accroître ces dernières années, avec plus de 20%, soit plus de 1,5 milliard de dollars US.  

Dans une étude parue récemment sous l’intitulé «Analyse de la politique commerciale du Maroc: Impact de la politique tarifaire du Maroc sur sa position de hub à destination du reste de l’Afrique», la Banque Africaine de Développement (BAD), démontre que le Royaume, qui vient de retrouver le giron de l’Union Africaine, puis de formuler sa demande d’adhésion à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), poursuit son rapprochement avec les pays africains au sud du Sahara, sur les plans commercial, économique et diplomatique, dans l’ambition de se positionner comme un hub économique incontournable sur le Continent.
Répartie en sept chapitres, l’étude fait suite à un premier volume également consacré à l’impact de la politique tarifaire du Maroc, mais sur le plan de sa compétitivité. La publication offre une analyse ciblée à travers laquelle sont passées au crible les politiques tarifaires à l’œuvre entre le Maroc et les autres pays du Continent, afin de mieux cerner si ces politiques favorisent le développement de leurs échanges.
La BAD laisse constater, à ce sujet, que les échanges commerciaux entre le Maroc et le reste du continent ne cessent de s’accroître ces dernières années, notant que l’Afrique subsaharienne, avec son taux de croissance avoisinant 6,3% en moyenne durant la décennie 2000 (record mondial après l’Asie), offre des perspectives économiques et un marché de plus en plus attractif.
Pour la Banque panafricaine, «si les échanges demeurent faibles en valeur absolue, ils s’avèrent de forte intensité avec certains pays qui se révèlent donc des partenaires relativement importants pour le Maroc, à savoir le Sénégal, la Guinée Equatoriale, le Ghana, l’Angola, la Guinée, la Côte d’Ivoire (à ce jour première destination du continent pour les investissements marocains), le Togo et l’Egypte».

Hamid Dades

Voir aussi

9ème édition des Assises de l’Agriculture : L’eau au centre des débats

Depuis le lancement du Plan  Maroc Vert, de grandes réalisations ont été enregistrées dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.