lundi 17 décembre 2018

FIMA : L’intégration africaine via Dakhla

La 11ème édition du Festival international de la mode en Afrique (FIMA) se tiendra, du 21 au 24 novembre à Dakhla. Un célèbre rendez-vous de la mode qui se déroulera pour la première fois au Maroc, sous le thème «L’art et la culture, vecteurs d’intégration africaine».

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition, qui coïncide avec les vingt ans d’existence de cette manifestation unique en son genre, rassemble des modélistes et stylistes en provenance des quatre coins du monde, de l’Afrique en particulier, indique un communiqué des organisateurs.

Pour cette année, le FIMA entend rendre un vibrant hommage à feu SM Hassan II qui a accompagné et soutenu le festival, dès sa première édition au Niger en 1998.

La créativité artistique et culturelle du continent sera célébrée à travers une foule d’animations, dont une nuit musicale dédiée à la mode, en présence de vedettes nationales et internationales, un défilé panafricain, les concours des finalistes, jeunes créateurs et top modèles, mais aussi meilleur bijoutier, maroquinier, outre un défilé de grands créateurs, avec des personnalités africaines et d’ailleurs.

Le FIMA abritera aussi la première édition du Salon Haské de la création et de l’innovation. Dédié aux professionnels de la mode, de la beauté et de l’art en Afrique, cet espace accueillera des marques et conférenciers férus de mode, de beauté et d’art.

Pour faire rayonner cette rencontre inédite, le FIMA a organisé un roadshow médiatique, particulièrement suivi à New York. Un dîner de presse a ainsi été organisé, en présence du Représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale, du créateur nigérien Alphadi, président et fondateur du FIMA et de grands investisseurs de la mode africaine et marocaine, ainsi que des représentants de publications prestigieuses, dont «Forbes».

Seul créateur de mode dans le monde à bénéficier du titre d’Artiste de l’Unesco pour la Paix, Alphadi a mis en avant, lors de cette rencontre, le rôle déterminant du Festival dans la coopération Sud-Sud.

Depuis sa création en 1998, le FIMA offre une plate-forme unique d’échanges, sur le rôle de la culture en Afrique comme vecteur de développement, de paix et levier d’intégration et de rapprochement des peuples.

HD

Voir aussi

Prix panafricain du service public : Les lauréats de la 3ème édition à l’honneur

Une Cérémonie en l’honneur des neuf pays lauréats de la 3ème édition du Prix panafricain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.