Tourisme L’ONMT affûte sa stratégie web

Zouiten Onmt

Selectour Afat a choisi le Maroc pour la tenue de son 4ème Congrès annuel, du 28 novembre au 1er décembre 2013, à El Jadida. Une occasion pour le DG de l’ONMT de manifester son intérêt pour les nouvelles tendances du e-tourisme.

Le web est devenu aujourd’hui le nouveau champ de bataille des organisateurs et producteurs de voyages. Conscient de l’importance grandissante des produits et services touristiques achetés et vendus en ligne, Abderafï Zouiten, DG de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), révèle que sa stratégie de promotion touristique accorde une place importante aux nouvelles tendances du e-commerce et de la communication web.

Le e-tourisme en vogue

Ce plan de positionnement sur le net est dicté par les changements majeurs des comportements d’achat des principaux marchés émetteurs de tourisme pour le Maroc, pour ne citer que celui français, premier émetteur d’ailleurs. Il faut savoir que le Maroc est la cinquième destination touristique des Français et leur première hors Europe. Et il n’est pas fortuit que Selectour Afat, premier réseau d’agences de voyage en France, choisisse pour la première fois le Maroc pour la tenue de son 4ème Congrès annuel (du 28 novembre au 1er décembre 2013 à El Jadida). «L’éventualité de se réunir à New York a été déclinée à la dernière minute au profit du Maroc», tient à préciser Jean-Pierre Mas, président de Selectour Afat, lors d’un workshop, vendredi 29 novembre. J-P Mas fait savoir que 60% des Français achètent en ligne des produits touristiques et que moins de 25% passent directement par des agences de voyage. Cela voudrait dire que ces opérateurs touristiques sont tenus d’être de plus en plus acteurs sur Internet. D’autant plus que les chiffres disponibles laissent pantois. En effet, le e-commerce dans l’Hexagone pèse pour plus de 14 milliards d’euros, dont plus du tiers est capté par le e-tourisme. D’où l’intérêt manifesté par A. Zouiten pour développer davantage le partenariat avec ce réseau dense qui réunit plus de 600 professionnels. «C’est un atout majeur pour notre stratégie dans la mesure où les agences de voyages deviennent un élément central de la politique de l’Office», affirme-t-il. A titre d’information, pour les agents de Selectour Afat, le Maroc est parmi les destinations les plus sollicitées. D’ailleurs, il est classé 7éme parmi leurs marchés les plus vendus en 2012.

Promouvoir le tourisme d’affaires

A. Zouiten entend capitaliser sur cette marque de confiance pour promouvoir le tourisme d’affaires (incentives, séminaires, congrès, colloques…). Allant encore plus loin, il compte créer une fonction «Congrès» au sein de l’ONMT. Interrogé sur les perspectives du secteur touristique à l’épreuve de ce contexte très difficile de crise, Zouiten se veut très rassurant, mettant en avant la stabilité politique du pays comme carte de différenciation et de distinction entre les concurrents. Il prévoit de boucler l’exercice 2013 sur une progression annuelle de 2% en moyenne, avec une évolution des arrivées de 7% suivant les pays. En guise d’agressivité commerciale et face au feu de la crise, le DG envisage de s’activer fortement dans le web participatif et les réseaux sociaux. Il se félicite du classement impressionnant du Maroc en termes de nombre d’utilisation de Facebook et de création des sites web pour être un des leaders africains.

Mohamed Mounjid

Voir aussi

Réforme des EEP Place à la bonne gouvernance

Réforme des EEP | Place à la bonne gouvernance

La réforme des établissements et entreprises publics (EEP), qui revêt désormais un caractère urgent compte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.