Salons de coiffure à Fès : L’Intérieur réagit à l’interdiction de la mixité

Salons de coiffure à Fès : L’Intérieur réagit à l’interdiction de la mixité

Après la décision du Conseil de la ville de Fès d’imposer aux salons de coiffure des normes dictant l’interdiction de la mixité, le ministère de l’Intérieur a réagi en rappelant à l’ordre le maire de la ville, Driss Azami Idrissi (islamiste du PJD).

Ainsi, une directive de la wilaya adressée au maire, datant du 2 février 2017, indique que les autorités s’opposent à toute mesure du Conseil qui serait contraire aux dispositions de la loi 113-14 relative aux collectivités territoriales. Selon l’article 100 de cette loi, le président du Conseil communal exerce les fonctions de police administrative dans les domaines de la prévention sanitaire, de la quiétude publique, de l’assainissement et de la circulation, à travers des mesures et décisions organisationnelles, sans aucune discrimination entre les sexes.

ML

Voir aussi

Fès-Meknès Renforcement des infrastructures sanitaires

Fès-Meknès | Renforcement des infrastructures sanitaires

La région Fès-Meknès s’est engagée en 2020 dans une dynamique de renforcement de ses infrastructures …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.