Alpha Kondé nouveau président de l’UA

Alpha Kondé nouveau président de l’UA

Le Président guinéen, Alpha Condé, a été élu, ce 30 janvier 2017, président de l’Union Africaine (UA), en remplacement de son prédécesseur à ce poste, le Président tchadien, Driss Deby Itno.

Dans une allocution, après son élection à l’ouverture du 28ème sommet de l’UA, qui se tient à Addis-Abeba jusqu’au 31 janvier 2017, le Président guinéen a mis l’accent sur la nécessité de renforcer l’unité du continent et renforcer l’intégration de ses peuples. Alpha Kondé s’est engagé à œuvrer, avec le soutien des pays membres de l’UA, pour faire de l’organisation continentale une institution crédible. Le nouveau Président de l’UA, dont le mandat est de 12 mois, s’est réjoui des progrès réalisés en matière de réforme de l’organisation, une tâche qui a été confiée au Président rwandais Paul Kagame, lors du sommet africain qui s’est tenu, en juillet 2016 à Kigali, au Rwanda.

Les engagements du nouveau président de l’UA

Sur le plan économique et social, le Président guinéen a souligné qu’en dépit des efforts consentis par les pays africains, beaucoup reste à faire pour améliorer les conditions de vie des populations. L’Afrique demeure, certes, l’un des continents les plus dynamiques, avec un taux de croissance annuel de l’ordre de 5% du Produit Intérieur Brut, a-t-il dit, concédant que cette croissance ne s’est pas traduite par une amélioration des conditions de vie. Revenant sur les moyens d’améliorer ces conditions de vie, le nouveau Président de l’UA a cité l’industrialisation. Cependant, a-t-il affirmé, cette industrialisation ne peut se faire sans l’élargissement de l’accès à l’énergie. Promettant de faire de cette question une priorité lors de son mandat à la tête de l’organisation continentale, le Président guinéen a souligné que le thème choisi pour l’actuel sommet africain, à savoir «Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse», doit interpeller les dirigeants du continent. L’Afrique doit mobiliser les investissements nécessaires pour renforcer l’intégration des jeunes, a-t-il conclu.

ML

Voir aussi

Diplomatie, quotient électoral, usage légal du cannabis… | PJD, ce parti qui dit (presque) toujours non !

Entre la majorité et l’opposition, chaque formation politique s’ajuste à son rôle. Quant à lui, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.