Partage des vaccins | Le G7 s’engage à appuyer financièrement l’initiative Covax

vaccins,anti-Covid-19,Covax,OMS,G7

Les chefs de la diplomatie du G7 en conclave à Londres depuis lundi, se sont engagés à appuyer financièrement le système de partage des vaccins anti-Covid-19 Covax « pour permettre un déploiement rapide et équitable » des sérums précieux.

Appelés à la solidarité par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, de la France, l’Allemagne, le Canada, l’Italie, le Japon et des États-Unis ont souligné dans un communiqué commun la nécessité d’un financement « suffisant » pour soutenir les mécanismes internationaux de partage de vaccins.

Par ailleurs, le gouvernement britannique a annoncé qu’il compte investir pour tester l’efficacité des vaccins sur les différentes variantes de coronavirus et garder « une longueur d’avance » sur le virus.

De même, il compte débloquer 29,3 millions de livres (33,8 millions d’euros) pour augmenter les capacités de dépistage du centre militaire de Porton Down, situé au sud de l’Angleterre.

Ce centre pourra ainsi traiter 3.000 échantillons par semaine, contre 700 actuellement, en vue de mesurer le niveau d’anticorps générés par les vaccins dans le but de développer plus rapidement des sérums contre les nouvelles souches du virus.

Lire aussi
Le G7 : Et après ?

Les chefs de la diplomatie du G7 ont également convenu de favoriser des productions locales, d’appuyer l’accès des femmes aux emplois dans les pays en développement et de soutenir un ordre international fondé sur des règles, à même de maintenir la région indo-pacifique « libre et ouverte ».

Outre les pays membres du G7, des représentants de l’Australie, d’Inde, de la Corée du Sud et de l’Afrique du Sud ont pris part aux pourparlers, qui se sont déroulés à huis clos et suivant un strict protocole sanitaire.

Le Royaume-Uni, qui assure cette année la présidence tournante du G7, compte abriter également, les 11 et 13 juin, le sommet des dirigeants du G7 dans la ville balnéaire de Cornouailles, au sud-ouest de l’Angleterre, en présentiel. Le pays a déjà organisé trois réunions virtuelles du G7 Finances pour discuter des principales priorités de la politique internationale.

LR/MAP

Voir aussi

Tunisie,Kaïs Saied

Tunisie | 2022 année cruciale

Dans un contexte de blocage politique, le Président Kaïs Saied s’est arrogé les pleins pouvoirs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...