Le sénateur colombien German Blanco appelle à préserver les liens historiques avec le Maroc

Le sénateur German Alcides Blanco Alvarez, président du groupe d’amitié Colombie/Maroc au Sénat colombien, a plaidé lundi à Rabat, pour la préservation et la consolidation des liens historiques entre la Colombie et le Maroc, dénonçant la décision du gouvernement en place à Bogota d’établir des relations avec la pseudo-rasd.

Le Sénat colombien, qui a adopté récemment une motion appuyant l’intégrité territoriale du Maroc, rejette “catégoriquement” la décision du gouvernement d’établir des relations diplomatiques avec le polisario ou “de légitimer sa présence” sur le territoire colombien, a-t-il affirmé lors d’un point de presse conjoint avec le président de la Chambre des conseillers, Naam Miyara.

“Une grande préoccupation est ressentie au sein du parlement colombien, suite à la décision du gouvernement actuel de légitimer, pour la première fois, la présence du polisario sur le territoire national’’, a indiqué M. German Blanco.

Il a, à cette occasion, présenté la motion adoptée par le Sénat colombien, qui a apporté un appui sans équivoque à l’intégrité territoriale du Maroc et à sa souveraineté sur son Sahara, tout en réitérant le rejet catégorique par « les représentants légitimes du peuple colombien » de « la décision malavisée » du gouvernement actuel d’établir des relations avec la pseudo-rasd.

L’initiative d’autonomie est la solution réaliste au "conflit artificiel" autour du Sahara Marocain

Il a, dans ce sens, fait remarquer que les signataires de cette motion rejettent catégoriquement les relations qu’entretient le gouvernement colombien actuel avec le polisario.

‘’Les Colombiens, que nous représentons au sein du sénat, accordent une grande importance aux relations avec le Maroc, que nous souhaitons maintenir dans l’avenir’’, a poursuivi le sénateur German Blanco, mettant en avant les liens de fraternité historiques entre les deux Etats.

Il a, par ailleurs, fait observer que les législateurs colombiens œuvrent pour sauvegarder et renforcer les relations entre le Maroc et la Colombie, comme aurait dû faire le président actuel, dont la politique extérieure «ne nous représente pas».

Pour sa part, le président de la chambre des Conseillers a souligné l’importance de l’adoption de cette nouvelle motion, la qualifiant de décision parlementaire importante.

Ces entretiens, a poursuivi M. Mayara, ont permis d’examiner les moyens de développer l’échange autour des questions d’intérêts parlementaires communs.

‘’La décision du Sénat colombien est une expression claire de soutien au droit légitime du Royaume du Maroc sur la totalité de son territoire’’, a relevé le président de la chambre des conseillers.

Rentrée scolaire 2023/24 | Le Maroc veut généraliser l'anglais dans les écoles. 1ère étape, le Collège !

Au cours de leur visite dans le Royaume, les membres de la délégation conduite par M. German Blanco, tiendront une série d’entretiens avec plusieurs responsables marocains.

LR/MAP

,

Voir aussi

Union européenne,José Manuel Albares,Maroc,Espagne

Espagne | Albares réaffirme la détermination de son pays à développer ses relations avec le Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères , de l’Union européenne et de la Coopération, José …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...