Flash Infos

Le développement de l’Afrique, au coeur de l’intérêt commun du Maroc et de la France

Le développement de l’Afrique, au coeur de l’intérêt commun du Maroc et de la France

Le développement de l’Afrique se trouve au coeur de l’intérêt commun du Maroc et de la France, a affirmé, jeudi à Paris, le Premier ministre français, Edouard Philippe.

« La question du développement du continent africain est au coeur de l’intérêt commun du Maroc et de la France. Nous suivons avec attention et beaucoup d’admiration l’investissement considérable réalisé par le Maroc dans le développement de la région », a indiqué le Premier ministre français lors d’une conférence de presse avec le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, au terme de la Rencontre de Haut niveau France-Maroc.

Il s’agit d’une « politique d’avenir » aussi bien pour le Maroc que pour la France, a affirmé Philippe.

Pour la France, atteindre cet objectif passe par l’augmentation de l’effort en matière d’aide au développement. Pour ce faire, a indiqué le Premier ministre français, une plus grande attention doit être accordée aux pays africains pour lesquels la France et le Maroc ont « un intérêt commun » à contribuer à garantir leur développement.

« Nous sommes convaincus que nous pouvons conjointement, le Maroc et la France, dans un certain nombre de projets, porter une voix commune et associer nos compétences et nos efforts pour obtenir des résultats. Ce sujet a été évoqué lors de la RHN et il est vrai qu’il peut intervenir à la fois en matière d’infrastructures, de relations commerciales, en matière d’éducation et d’enseignement supérieur », a dit Philippe, ajoutant qu’ »il y a là un effort considérable à réaliser et nous avons, le Maroc et la France, un intérêt commun à faire en sorte d’accompagner les pays africains qui sont, le plus souvent, en plein dynamisme ».

Le Premier ministre français s’est par ailleurs félicité de l’excellence des relations entre la France et le Maroc, affirmant que la tenue de cette Rencontre de Haut Niveau en est la parfaite illustration.

Avec MAP

Voir aussi

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

L’autonomie, seule voie “réaliste et réalisable” pour mettre un terme au différend régional sur le Sahara

Les présidents des régions Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, Sidi Hamdi Ould Errachid et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.